La Guerre des amants : tableau final

    Guerre des amants_3_jaune berlinLa Guerre des amants, tome 3: jaune Berlin, Jack Manini (scénario), Olivier Mangin (dessin). Editions Glénat, 56 pages, 14,50 euros.

    Troisième rendez-vous et troisième époque pour les deux anciens amants, l’Américain Walter et la Russe Natalia. En cet automne 1945, dans les ruines de Berlin, ils sont chacun à la tête d’une unité adverse chargée de récupérer les oeuvres d’art pillées par les nazis: “brigade des trophées”, côté soviétique et “Monuments men” pour les Américains. La fin d’un combat parallèle mené depuis le début de la Seconde Guerre mondiale, lorsque Hitler s’est piqué de réaliser un grand musée en son honneur dans sa ville de Litz ou que Goering faisait son choix parmi les tableaux du Louvres et tous ceux spoliés aux juifs…

    C’est plus la guerre que les amants qui sont au coeur de ce troisième album. Et la perspective s’en trouve renversée: il ne s’agit plus de découvrir un contexte historique et artistique à travers les péripéties des deux amoureux, mais à l’inverse, de placer ceux-ci au coeur d’un processus global, celui de la fin du second conflit mondial et du début de la guerre froide entre Américains et soviétiques, autour de la captation des oeuvres d’art volées par les nazis. Cette approche, et un récit éclaté, qui multiplie les flash-backs entre 1940 et 1945, rend ce tome moins attachant et vibrant que les deux précédents. Mais il n’en reste pas moins intéressant par sa vulgarisation du sujet, bien maîtrisé une fois encore et accompagné d’un dossier de 8 pages conçu par l’historienne Emmanuelle Polack.

    Guerre amants_3_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Comment être une femme d’aujourd’hui au Yemen ?

    La Voiture d’Intisar, Portrait d’une femme moderne au Yemen, Pedro Riera et Nacho Casanova. ...

    La révolte victorieuse des guerriers de l’arc-en-ciel, aborigènes made in Taïwan

    Seediq Bale, les guerriers de l’arc-en-ciel, Row-Long Chiu. Editions Akata, 302 pages, 23,50 euros. ...

    A l’assaut d’un nouveau sommet de mystères

    Olympus Mons, tome 1: Anomalie 1, Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin). Editions Soleil, ...

    Des vikings du côté de Sherwood

    Walhalla, tome 2: du côté de Sherwood, Nicolas Pothier (scénario), Marc Lechuga (dessin). Editions ...

    Un très séduisant sombre chevalier

    Batman, The Dark Prince Charming, tome 1, Enrico Marini. Editions Dargaud – DC Comics, ...

    Routine orientale

    Stéphane Clément, tome 13 : Le piège ouzbek, Daniel Cepppi. Le Lombard, 59 pages, 14,45 ...