La passionnante quête du chat de Sho

    Pandemonium_couvPandemonium, tome 1, Sho Shibamoto, Ki-oon, 2008 pages, 15 euros.

    Des couleurs sombres et chaudes, un univers mystérieux et délicieusement macabre, des personnages anthropomorphiques attachants, des secrets, de l’amour et une quête. De nombreux ingrédients alléchants dans cette aventure rythmée qui se dévore avec gourmandise…

    Le personnage central est un chat du nom de Zipher. Celui-ci a parcouru un long et épuisant voyage avec un énorme coffre sur le dos. Sa destination est un village de sorciers et c’est à bout de souffle qu’il y parvient. Les habitants, quoique très méfiants, prennent soin de lui et le remettent sur pied en un tour de main. Zipher fait tout pour se faire aimer des autochtones, notamment en leur faisant découvrir les feux d’artifices. Une certaine Domika le prend sous son aile. Ce qui n’est pas sans attendrir le félin.
    Mais ce dernier n’a pas fait ce périple pour conter fleurette. Non. Car dans son mystérieux coffre se trouve… Le corps de sa défunte femme. Celle-ci a été victime d’un étrange phénomène dans le monde des vivants : la foudre rectiligne. Zipher a amené le corps de sa femme jusqu’au village des Difformes pensant que ces derniers, réputés comme étant de puissants sorciers, pouvaient lui rendre la vie. Zipher serait prêt à donner sa propre vie pour qu’elle respire à nouveau. Mais voilà, le représentant du village, une espèce d’énorme crocodile terrifiant, prétend que ressusciter les morts leur est impossible. Zipher s’écroule mais n’abandonne pas pour autant.

    Ce manga, écrit dans le sens de la lecture occidentale, présage une épopée passionnante. Une fois le livre ouvert, impossible de le refermer tant la tension narrative est intense tout du long. Dès les premières pages, on est happé dans un autre monde tour à tour inquiétant et chaleureux. Univers que le grand format du tirage permet d’apprécier sans froncer les yeux.

    Pandemonium est prévu pour être un diptyque et le seul regret sera de devoir patienter (bon, jusqu’à fin mars, date prévue de sortie du second volet) pour poursuivre la lecture de cette série trépidante.

    pandemonium-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Il n’y a pas d’âge pour être heureux

    L’obsolescence programmée de nos sentiments, Zidrou (scénario), Aimée de Jongh (dessin). Editions Dargaud, 144 ...

    Comme des bêtes pendant la guerre d’Irak

    Les seigneurs de Bagdad, de Brian K. Vaughan et Niko Henrichon, éditions Urban Comics, ...

    Ickx, l’inconnu de la génération Y

    Jacky Ickx, tome 1: le raimnaster, Dugomier (scénario), Jean-Marc Krings (dessin). Editions Glénat, Coll. ...

    Buck, riche récit de niche

     Buck, t.1: le chien perdu, Adrien Demont. Editions Soleil / Coll. Métamorphoses,  La clé ...

    En mémoire des grands hommes

    Panthéon, le tombeau des dieux endormis, Didier Convard, Eric Adam, Han Neck Han, éditions ...

    Il était une fois la France… des Bidochon

    Il était une fois Les Bidochon, 40 ans de bonheur absolu, Binet (and co). ...