La quintescence de la BD franco-belge pressée en un B-Gnet

    Lutin Spirix, B-Gnet. Editions Vraoum !, 54 pages, 11 euros.

    C’est le héros ultime de la bande dessinée franco-belge. Porteur de gourdes dans l’infanterie gauloise en – 50 avant JC, garçon vacher (dans le charolais belge) à la fin du XIX siècle, groom dans des grands hôtels au début des années 1940 et petit reporter spécialisé dans le golf, Lutin Spirix est, comme cette présentation le laisse à penser une habile synthèse entre Astérix, Lucky Luke, Spirou et Tintin, avec son chapeau de cow-boy, ses pantalons de golf, et sa moustache blonde. Il est d’ailleurs accompagné de son alter ego, le capitaine Obesio (rassemblant les caractéristiques du capitaine Haddock et d’Obélix), gros barbu au maillot rayé, et de son chien, Ran Pi Ploux (en lequel on reconnaît… ou pas Rantanplan, Idéfix, Spip et Milou). Et compte parmi ses amis l’ingénieux professeur Champagnol (lui même fusion du Champignac de Spirou, Tournesol de Tintin et Panoramix d’Astérix)…

    Comme ses illustres prédécesseurs, Lutin Spirix affronte des méchants en tous genres – et là, vraiment en tous genres – comme l’immonde Zorgamopoulos (Rastapopoulos, Zorglub et Gargamel), mais aussi les petits Strumpführers, des roms ou les sinistres Daplonxcs (les Dalton dans les habits des Droogies d’Orange mécanique). Car, non content de remixer l’univers des grands classiques pré-cités, B-Gnet multiplie aussi les clins d’oeil à d’autres références de la pop culture moderne, comme l’univers de Kubrick ou celui d’Alien !

    Le "bonus", sur le blog de B-Gnet: la page de garde !

    Ces petites histoires, volontiers absurdes et souvent avec une chute savamment foirée, valent bien sûr principalement pour l’accumulation des références au 9e art.

    A cette aune, le livre peut se savourer et se relire à plusieurs reprises avec bonheur. De quoi faire rêver à une vraie collection, à l’image des “autres albums des éditions Dulombagaud” annoncés en quatrième de couverture : Alix Talon, Benoît Briseboule, Tondu et Laverdure ou Thorgaffe (par Frankiski et Vannin !).

    En tout cas, B-Gnet, que l’on retrouve aussi dans la belle revue Aarg!, le Piskopat ou Fluide glacial fait montre ici d’un humour aussi réjouissant qu’iconoclaste.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les Spectaculaires sortent la tête de l’eau

    x Les spectaculaires, tome 3: Les spectaculaires prennent l’eau, Régis Hautière (scénario), Arnaud Poitevin ...

    Le manga, sport d’Equipe

    Avec un peu de retard à l’allumage, on peut saluer l’initiative de l’Equipe, ce ...

    Le fantôme amoureux

    Hôtel particulier, Guillaume Sorel. Editions Casterman, 104 pages, 17 euros. De nos jours, lassée ...

    La Revue du Crieur pique un Sfar

    La Revue du Crieur, dans son neuvième numéro, qui vient de paraître en ce ...

    “No War”, début d’une passionnante guerre froide

    No War, tome 1, Anthony Pastor. Editions Casterman, 120 pages, 15 euros. Bienvenue au ...

    Et pourtant, ils tournent toujours… au fond du bocal

    Le fond du bocal, tome 7, Nicolas Poupon. Editions Glénat, 64 pages, 12 euros. ...