L’amnésie du tueur

    Minas Taurus, tome 1 : Ordo av  chaos, Thomas Mosdi et David Cerqueira. Editions le Lombard, 48 pages, 14,45€

    Quelque part, au Ve siècle av. J.-C., dans la Grèce antique. Un homme seul et presque nu se retrouve dans une ville inconnue où un jeune garçon se prend d’amitié pour lui. Quel est cet homme dont le passé semble aboli, évanoui dans les limbes. Il croit avoir été un fameux guerrier car, alors qu’il errait dans la campagne enneigée des bandits ne l’ont vaincu qu’en le prenant par derrière, le dépouillant de ses maigres biens. Mais, par bribes, la mémoire lui revient, lui montrant une vie vouée à la guerre et aux massacres sans pitié et sans remord. Ce ne sont pas ses images qui vont le hanter mais d’autres, plus étranges et effrayantes. Il n’est jamais bon de  mépriser les dieux…

    Si le héros bodybuildé semble plus échappé d’un péplum hollywoodien que des guerres du Péloponnèse, l’histoire de la malédiction divine, bien que très classique, reste prenante et agréable à lire grâce aux personnages secondaires qui viennent donner de l’épaisseur au récit en le charpentant. Ce n’est certes pas l’Odyssée mais les auteurs ont su retrouver une partie de cette emphase sans tomber dans le ridicule. Jongler entre le réalisme humain d’un homme torturé par son passé et l’absence de ce passé et le fantastique de la mythologie grecque présenté un écueil périlleux que les auteurs  ont su éviter. De la violence à l’état brut mais aussi peut être un chemin vers la rédemption, une nouvelle série qui s’annonce  captivante.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’été, sexe, alcool et jalousies

    L’été en pente douce, Jean-Christophe Chauzy (dessin), Pierre Pelot (scénario). Fluide Glacial, 18,90 euros. ...

    Mascarade, l’autre monde merveilleux de Florence Magnin

    Mascarade, Florence Magnin. Editions Daniel Maghen, 240 pages, 29 euros. Venue de l’illustration, Florence ...

    Lanfeust ne s’ensable pas

    Lanfeust Odyssey, tome 5: le piège des sables, Christophe Arleston (scénario), Didier Tarquin (dessin). ...

    La Révolution française, Ah ça ira ! Ça ira ! Ça ira avec Gregory Jarry et Otto T

    Petite histoire de la révolution française, Gregory Jarry, Otto T. Éditions Flblb, 188 pages, ...