Un bon voyage

     Le beau voyage, Zidrou, Benoît Springer, éditions Dargaud, 56 pages, 14,99 euros.

    A première vue, Léa est une jeune femme décidée et brillante. Animatrice de télévision, elle mène une vie indépendante, même si elle est un peu décousue et vide. L’annonce de la mort de son père va faire remonter des souvenirs et des traumas d’enfance. Un père trop pris par son sacerdoce de médecin pour s’intéresser à sa fille, une mère qui s’en va avec un vendeur d’aspirateur. Et puis un vrai drame, tabou, initial: le décès d’un frère qui marqua toute la famille… Et bien plus encore qu’on peut le penser au départ.

    Encore une histoire intimiste, encore un drame familial, pourrait-on penser en débutant cet album. Bref, rien de bien original. Mais le charme opère vite, grâce à une construction intelligente du récit doublé d’un vrai talent à donner corps à des personnages touchants et sensibles. Jouant sur les souvenirs et les flash-back pour révéler progressivement le coeur tragique de l’histoire, ce Beau voyage, embarque vite le lecteur. Le dessin clair et contemporain de Benoît Springer apporte un contre-point de légéreté et accompagne bien la renaissance apaisée de son héroïne et la belle empathie qui se crée autour d’elle. La dernière page tournée, on restera longtemps marquée par cette histoire. Et par la brillante utilisation, chez Zidrou, de l’anecdote qui lui a donné naissance (racontée en postface en forme de making-of.

    Quelques mois après les Folies Bergère, et avant cela la Peau de l’Ours, le papa de Ducobu parvient une nouvelle fois, dans un autre registre encore, à surprendre et à ravir.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Astérix et Obélix sur la bonne voie

    Astérix, tome 37: Astérix et la Transitalique, Jean-Yves Ferri (scénario), Didier Conrad (dessin). Editions ...

    Un mystère qui ne laisse pas de pierre

      Carnac, de Laurent Bidot, éditions Glénat, 48 pages, 13,50 euros. Carnac. Passage obligé ...

    Propriété prisée à Varsovie

    La propriété, Rutu Modan, éditions Actes Sud, 232 pages, 24,50 euros. Sujet sensible que ...

    Un an dans le Château des Etoiles en attendant le départ vers Mars

    Le château des étoiles: une année dans le Château des étoiles, Alex Alice. Coffret, ...