Le chaos s’amplifie

    Le Grand mort_tome 6_couvLe Grand mort, tome 6 : brèche, Régis Loisel et Jean-Blaise Djian (scénario), Vincent Mallié (dessin). Editions Vents d’Ouest, 64 pages, 14,50 euros.

    Fidèle à ses oscillations, désormais bien assimilées entre le “petit monde” et le nôtre, les enjeux de ce nouvel épisode du Grand Mort se situent plutôt du côté du monde parallèle (ainsi que le dévoile la couverture – une fois encore superbe – de ce tome 6.

    Le chaos est désormais généralisé sur Terre, suite à une étrange vague de tremblements de terre. Pauline et Gaëlle poursuivent leur chemin – désormais en vélo – pour rejoindre la Bretagne et vont être confrontés à des survivants aux pulsions parfois bien dangereuses. Erwan, de son côté, a de plus en plus de mal à maîtriser la petite Blanche, toujours aussi radicale pour régler les problèmes auxquels elle est confrontée. Mais c’est dans le petit monde souterrain que la situation s’accélère et se renverse véritablement. S’étant laissé arrêter sans résistance, de façon surprenante, Macare explique à ses “soeurs” prêtresses les raisons de son comportement : la nécessité de bousculer les choses pour tenter de revenir à un équilibre acceptable entre leur monde et le nôtre, en déclin. Mais, en attendant, l’absence des prêtresse est aussi en train d’entraîner le chaos parmi leurs clans…

    Comme Régis Loisel s’en explique dans le numéro du mensuel Casemate de ce mois de décembre – et comme ses lecteurs en avaient pris conscience – Le Grand mort s’inscrit définitivement comme une série au long cours – en huit ou neuf albums. La thématique initiale de cette rencontre entre le “petit peuple” et une poignée d’humains “élus” malgré eux, s’est inscrite dans une réflexion plus large – et sombre – sur la crise, le chômage de masse, les bouleversements climatiques, le chaos social et intime (avec ici un personnage au comportement plutôt honorable, même s’il se montre violent, mais passablement complotiste), etc. Une progression, ajoutée aux allers-retours entre un univers et l’autre, qui peuvent dérouter. Mais si les auteurs assument de “prendre leur temps” et de laisser l’histoire suivre son cours, ce nouvel épisode apporte son lot de révélations et d’éléments de compréhension des grands enjeux en cours. Les personnages continuent à gagner en complexité. Et puis le dessin de Vincent Mallié étant toujours aussi magnifique, l’immersion peut bien se prolonger un long moment encore !

    Le Grand Mort_tome 6_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Dieu est humour et Winshluss est son prophète

    In God we trust, Winshluss, éditions Les Requins marteaux, 104 pages, 25 euros. Après ...

    L’horreur est humaine en Gévaudan

    La Malbête, tome 1: Monsieur Antoine en Gévaudan, Aurélien Ducoudray (scénario), Hamo (dessin). Editions ...

    L’ombre du Z, un très grand album !

    L’ombre du Z, V.O., André Franquin, éditions Marsu Productions. 130 pages, 119 euros. C’était ...

    Brecht Evens voyage au bout de la nuit

    Les Rigoles, Brecht Evens. Editions Actes Sud BD, 336 pages, 29 euros. Il s’en ...

    Un bien étrange spécimen

    Le Spécimen, Walter Hill et Matz (scénario), Julen Ribas (dessin). Editions Rue de Sèvres, ...

    Shelton & Felter sortent bien de la mélasse

    Shelton et Felter, tome 1: la mort noire, Jaques Lamontagne. Editions Kennes, 48 pages ...