Le Château des Ruisseaux

    Le Château des Ruisseaux, Vincent Bernière et Frédéric Poincelet. Editions Dupuis, 72 pages ; 14,95 euros

    Avec cette histoire d’amour et d’addiction, entre documentaire et fiction, la collection Aire libre de Dupuis aborde un registre adulte et naturaliste que l’on trouve rarement présenté en BD.

    Une histoire presque vraie, inspirée de faits réels, cette histoire à huis clos se déroule au Château des Ruisseaux, un centre de traitement des addictions situé près de Soissons, dans l’Aisne. Deux jeunes toxicomanes participent à une cure de désintoxication. Mais ici, le sevrage est brutal, pas de médicaments de substitution. La seule thérapie est basée sur la volonté et la cohésion, le soutient du groupe. Groupe de parole, abstinence, travail sur les émotions et entraide sont les principes actifs d’une possible guérison. L’équipe de thérapeutes qui encadre les futurs-ex-drogués, elle-même composée d’anciens malades, veille au respect des règles qui visent à changer les comportements en évitant une fuite ou un repli sur soi-même : pas de livre, de musique, de relations amoureuses. L’enfer c’est les autres mais si cela pouvait aussi être une porte sur la liberté ?
    Parler ici de bandes dessinées serait mensonger. Pas de strips sagement empilés, pas de cases cloisonnées bien alignées. Si les images (illustrations crayonnées) et les phylactères sont présents, ce n’est pas une bande dessinée classique, nous sommes dans un roman graphique. Les rares couleurs, ocre, bleu, rose et surtout bistre ne viennent pas égayer le récit mais en souligner l’intensité et les variations d’humeur. Un livre fort et désespérant mais qui, loin des poncifs moralisateurs contient aussi une leçon. En forme d’exorcisme, un livre honnête aussi, le scénariste, un ancien consommateur, sait de quoi il parle.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Ramirez, aspiratueur à gages

    Il faut flinguer Ramirez, t.1, Nicolas Pétrimaux. Editions Glénat, 144 pages, 19,95 euros. Et ...

    Quatre mangas recuisinés à la sauce franco-belge

    Les Editions Kazé commencent l’année par un joli et original « coup de com » avec ...

    Spirou en plein dans la cible

    Spirou et Fantasio, tome 54 : le groom de Sniper Alley, Fabien Vehlmann (scénario), ...

    La Résistance par la Racine

    Femmes en résistance, tome 4: Mila Racine, Régis Hautière et Francis Laboutique (scénario), Olivier ...

    Echappée belge pour les “Lulus”

    La guerre des Lulus, tome 4: 1917, la déchirure. Éd.Casterman, 64 pages, 13,95 euros. ...