Le Pirée est-il toujours certain ?

    dilemma_version A dilemma_version B_couvDilemna, Clarke. Editions Le Lombard, 136 pages, 19,99 euros.

    Une histoire, deux fins possibles

     

    Et si l’Histoire de l’humanité avait été écrite au IVe siècle avant notre ère par un cénacle de philosophes grecs et si une organisation secrète avait été constituée pour perpétuer cette orientation de générations en générations, jusqu’à son aboutissement final, qui pourrait bien être… le nazisme.

    Tout commence donc en -354 avant JC au Pirée. Plusieurs disciples de Démocrite – Aristote, Diogène, Platon, Xénophoon, etc. – se retrouvent pour discuter du déterminisme, ce “futur qui n’est que fils du présent et petit-fils du passé” et pour savoir s’il serait possible de “modeler l’apparence des descendants quand nous connaissons les aïeuls“. Le général Xenophon va se montrer le plus… déterminé dans la mise en route de ce plan millénaire, destiné d’abord à unifier l’humanité afin que celle-ci puisse se transformer et dépasser ses tragédies et ses divisions. Oublié, ce projet ressurgi en 1937 en Égypte, quand une archéologue, Vera Dorfmann met à jour des amphores contenant des dizaines de parchemins, relatant toute l’histoire de l’humanité et même l’avenir. Cette découverte va mettre la famille Dorfmann très en danger. Sa mère tragiquement décédée, Michael et sa fiancée (juive, ce qui aura son importance), Rachel, tentent de sauver les parchemins et leur vie, alors que les nazis – avec Goebbels et surtout Himmler, féru d’ésotérisme – et une autre mystérieuse organisation les cherchent. Bientôt, Michael Dorfmann va être confronté à un choix crucial et impossible – du même ordre, quelque part, que celui de Sophie, dans le roman de William Styron – en l’occurrence : sauver une personne qui compte plus que tout pour lui ou changer le cours de l’humanité…

    S’inscrivant dans le genre complotiste, ce gros one-shot, avec ces 140 pages, se donne le temps (logique vu le sujet) et les moyens de développer son récit, dans un style graphiste réaliste et classique. Et même ses deux récits parallèles, entre la Grèce antique et l’Allemagne nazie. Une alternance qui ne nuit pas du tout à l’évolution de l’histoire ni à ses rebondissement. Au final, Clarke mène à bien à la fois le récit d’aventures et la réflexion philosophique. Si l’une et l’autre ne révolutionnent pas le genre, elles sont agréables à suivre.

    Quant au “dilemne” posé par l’édition de deux versions de l’histoire, en fait… il importe peu: l’histoire ne diffère que dans ses cinq dernières planches. Et il est possible, sur le site du Lombard, de télécharger la fin alternative à la version choisie (les fans ou les collectionneurs, bien sûr, préfèreront acquérir les deux). Une fin non dénuée d’ironie sur l’histoire contemporaine.

    Ajoutons l’ajout, également en ligne, d’un mini-dossier ludique et riche sur la vie des philosophes évoqués dans l’album, mais aussi une compilation d’extraits de discours et de musiques sur des événements du XXe siècle choisis par l’auteur ou un quizz “philosophique” très spirituel, forcément.

    L’ensemble forme donc une expérience “bimédia” et interactive tout à fait intéressante et amusante.

    Dilemna_planche

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La fin d’un roman très noir au pays des All Blacks

    Maori, tome 2: Keri, Caryl Férey (scénario), Giuseppe Camuncoli (dessin). Editions Ankama, coll. Hostile ...

    Petite bédéthèque, grands savoirs

    La Petite bédéthèque des savoirs, éditions Le Lombard, 72 ou 88 pages, 10 euros. ...

    Une uchronie réaliste

    Jour J, tome 10. Le Gang Kennedy, Jean-Pierre Pécau, Fred Duval,  Fred Blanchard et ...

    Or-Azur toujours assure !

    LANFEUST ODYSSEY, t.2, de Christophe Arleston et Didier Tarquin, ed.Soleil, 64 p., 13,50 euros. ...

    Un océan d’humour et de tendresse

    Un océan d’amour, Grégory Panaccione (dessin), Wilfrid Lupano (scénario). Editions Delcourt, 224 pages, 24,95 ...

    Métal hurlant

     Noir Métal, au coeur de Metaleurop, Xavier Bétaucourt (scénario), Jean-Luc Loyer (dessin). Editions Delcourt, ...