Le pouvoir des innocents: une nouvelle étape franchie

    Le pouvoir des innocents-tome 3_couvLe pouvoir des innocents, cycle II/ car l’enfer est ici, tome 3: 4 millions de voix, Luc Brunschwig (scénario), Laurent Hirn (mise en scène), David Nouhaud (dessin). Editions Futuropolis, 56 pages, 13 euros.

    Une fois encore, ce troisième tome de ce deuxième cycle s’inscrit dans la suite directe du précédent. Entre le 7 septembre et le 9 novembre 1999.

    Début septembre, c’est l’échec du procès visant à remettre en cause le jugement contre Joshua Logan, grâce notamment à l’astucieux interrogatoire de l’avocat Lou Mac Arthur, qui défend les intérêts de Jessica Ruppert. Mais une autre actualité, faisant le lien entre ces deux personnages, passionne New York. Deux ans après la victoire de Jessica Ruppert à la mairie, l’élection du gouverneur de l’Etat oppose la très conservatrice Meredith Bambrick et le candidat démocrate Lou Mac Arthur. Ce dernier apparaît distancé après s’être officiellement déclaré contre la peine de mort et contre l’exécution de Logan, « l’homme le plus détesté de la ville ». Mais, en jouant la carte de la sincérité, son dernier meeting pourrait parvenir à renverser la situation. Et ce vote surprise du 9 novembre est de nature à déclencher le chaos et bouleverser bien des vies, dont celles de la jeune apprentie journaliste et militante démocrate Lucy, du tueur de plus en plus paumé Domenico, de l’immigrant clandestin Ashok Kusain et bien sûr de Joshua Logan, de plus en plus en danger dans la prison de Rikers Island en pleine émeute..Ce second cycle se poursuit désormais à son rythme, à la fois rapide et nerveux dans ses micro-récits, tout en prenant son temps pour avancer vers un dénouement général encore bien brumeux et mystérieux. Comme dans le tome 2, de nouveaux personnages font leur apparition, tel le charismatique Lou Mac Arthur (mélange de Bill Clinton et de JF Kennedy) et d’autres prennent plus de relief, comme la pauvre Lucy, ou se transforment psychologiquement (Domi). En conséquence, les héros du premier cycle, Jessica Rupert, Joshua Logan ou la jeune Amy (évoquée dans le prologue) demeurent en second plan, comme des bornes marquant un territoire en pleine expansion.

    Cette histoire parallèle des Etats-Unis, et cette dissection fine des enjeux de pouvoir, broyant de multiples vies, conserve en tout cas toute sa cohérence et tout son intérêt. Et toute son unité graphique, également grâce au beau travail de David Nouhaud qui se réapproprie bien les story-boards de Laurent Hirn.

    Le premier cycle, une fois achevé, avait impressionné par sa rigueur et son implacable logique. Parvenu à mi-chemin, ce deuxième cycle en conserve, pour l’heure, toutes les qualités.

    Le pouvoir des innocents-tome 3_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Muslim show 3 : La fête des voisins

    Muslim show, tome 3 : voisins, voisines, Noredine Allam, Greg Blondin, éditions du BDouin, ...

    Azimut fait un détour par un désert très peuplé

    Azimut, tome 4: Nuées noires, voile blanc, Wilfrid Lupano (scénario), Baptiste Andreae. Editions Vents ...

    Le dernier Atlas, début d’une aventure géante

     Le dernier Atlas, tome 1 (sur 3), Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval (scénario), ...

    Les invasions, avant et après…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Une nouvelle jeunesse pour Jules Verne

    Le voyage extraordinaire, tome 1, Silvio Camboni, Denis-Pierre Filippi, édtions Vents d’Ouest, 48 pages, ...