L’enfer est vraiment ici

    car l'enfer est ici-couvLe pouvoir des innocents, cycle II/ car l’enfer est ici, tome 2: 3 témoignages, Luc Brunschwig (scénario), Laurent Hirn (mise en scène), David Nouhaud (dessin). Editions Futuropolis, 56 pages, 13 euros.

    Pourtant stimulante, la suite du Pouvoir des innocents, la saga américaine de Hirn et Brunschwig  connaît quelques difficultés éditoriales. Le troisième cycle des Enfants de Jessica est en stand by malgré un bon début et le second, Car l’enfer est ici, se voit “relooké” dans un style plus proche de la série initiale parue chez Delcourt, perdant sa belle jaquette à dos rond pour un dos carré classique et une couverture plus agressive et chatoyante. Tentative de relance pour une suite qui en vaut en effet la peine.

    Ce deuxième tome (pour un cycle prévu en six albums) se centre sur la seule journée du 4 septembre 1999. Du fond de sa cellule, Joshua Logan cherche toujours à faire démontrer son innocence dans l’attentat ayant coûté la vie à 500 personnes. Cyrus, son avocat, se remet de son agression tandis que son compagnon journaliste fouille le passé de Logan. De quoi faire surgir un drame initial dans la vie de Logan, mais aussi de nouvelles zones d’ombre. Et pendant ce temps, les adversaires Républicains de Jessica Ruppert continuent de s’activer pour faire disparaître les preuves de leur complot…

    Avec son unité de temps (réduit), ce deuxième volet gagne forcément à être lu dans la continuité du précédent (qui a bénéficié aussi d’une nouvelle couverture). Prolongement direct de l’action du tome 1, il creuse un peu plus la psychologie des personnages apparus récemment, comme l’avocat et son compagnon ou le tueur Domi. Et quelques personnages secondaires intéressants font aussi leur apparition (appelés peut être à jouer un rôle plus important à l’avenir ?), comme la jeune étudiante démocrate Lucy ou l’immigrant indien Ashok Kusain, victime “collatérale” de cette affaire qui le dépasse.

    Si l’intrigue principale est toujours bien tenue, c’est ce dévoilement de divers aspects de l’Amérique contemporaine (et “parallèle”) qui fait la force et l’intérêt de cette belle saga oscillant entre thriller et politique-fiction.

    Et si Laurent Hirn, dessinateur de la série initiale n’est crédité encore que de la « mise en scène », David Nouhaud, au dessin, se met à la hauteur, dans un registre réaliste soigné.

    Car l'enfer est ici-t2-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le passé de Valerian a encore un sacré avenir

    Valérian, l’avenir est avancé: volume 2, Pierre Christin (scénario), Jean-Claude Mezières (dessin). Edition Dargaud, ...

    Du bon Boulot

    Un faux boulot, Le Cil Vert. Coll. Shampooing, Editions Delcourt, 128 pages, 15,50 euros. ...

    De nouveaux horizons au-delà du Shrine

    Le Règne, tome 2: le maître du Shrine, Sylvain Runberg (scénariste), Olivier Boiscommun (dessin). ...

    “Siné mensuel” sans peur

    Nouveau numéro, percutant, de Siné Mensuel. Riche et varié. Siné Mensuel parvient à faire, ...

    Au coeur du vide existentiel contemporain

    L’homme qui n’existait pas, Cyril Bonin, éditions Futuropolis, 56 pages, 16 euros. Dans son ...