Alice au pays de zombies

     

     

     

     

     

     

     

          Alice Matheson, tome 1: Jour Z; tome 2: le tueur en moi; tome 3: Sauvez Amy !
    Jean-Luc Istin (scénario), Philippe Vandaële, Zivorad Radivojevic (dessin). Soleil, 48 pages, 14,50 euros.

    Avec la parution de ce tome 3, Alice Matheson arrive à mi-chemin de sa “Saison 1” (et le terme, faisant référence aux séries télévisées est pertinent ici, comme on le verra plus loin).

    Alice Matheson est une infirmière dans un grand hôpital de Londres. Avec une prédilection pour travailler au service des soins palliatifs où elle prend son plaisir… à tuer les patients en phase terminale, pour “aspirer leur vie”.

    Mais tout s’est déréglé pour cet “ange de la mort” depuis sa tentative de meurtre contre Susan Cross, revenue rapidement à la vie sous forme de morte-vivante. Depuis, la raison de cette transformation commence à s’esquisser (à défaut d’en saisir le motif): l’origine de l’épidémie provient bien du Saint Mary’s Hospital.

    Tandis que Scotland Yard enquête, suspectant le Dr Barry,
    Alice est recontactée par une vieille amie: Amy, qui vient d’être mordue à son tour et lui demande de la sauver. Début de nouvelles complications…

     Les histoires de psychopathes ne sont pas nouvelles – même sous leur version féminine depuis Basic Instinct. Les histoires de zombies, elles, se répandent comme une véritable épidémie (pour ne pas dire comme une infection parfois) notamment depuis le succès de Walking Dead. Et les séries télévisées mettant en scène le monde hospitalier sont aussi devenues un classique du genre. Mais les cas de psychopathe évoluant au milieu des zombies dans un hôpital sont plus rares. Voire inédits. C’est donc l’intérêt de cette nouvelle série de Jean-Luc Istin (grand pourvoyeur de sagas chez Soleil, notamment des Elfes) que de mêler ces divers univers. Et cela dans un style qui s’inspire ouvertement, dans sa construction comme dans son rythme des meilleures séries télé (outre un clin d’oeil, sans doute, à Richard Matheson, écrivain de SF à qui l’on doit notamment Je suis une légende… récit du dernier homme dans un monde occupé par des zombies).

    Le premier album, semblant un brin confus et avec un dessin trop rigide et glacial, pouvait laisser sceptique. Parvenu désormais à son troisième épisode, l’histoire prend en revanche du corps, de la densité.

    Les fils narratifs commencent à se nouer de belle manière, multipliant les rebondissements ou les intrigues secondaires quant à l’enfance mystérieuse de l’héroïne (amnésique et adoptée), sur l’auteur de l’infection ayant engendré des zombies ou à travers le portrait qui s’enrichit des différents membres de l’équipe médicale.
    Et le dessin de Zivorad Radivojevic – toujours dans le style réaliste – apporte, dans les deux derniers tomes, une finesse bienvenue. De quoi s’intéresser de plus près à ce qui se passe au Saint Mary’s Hospital.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Monsieur Jules, julot casse-coeur

    Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray (scénario), Arno Monin (dessin). Editions Grand Angle, 88 pages, 16,90 ...

    Un exemple d’histoire d’amour

    Un amour exemplaire, daniel pennac (scénario), Florence cestac (dessin). Éditions dargaud, 64 pages, 14,99 ...

    Pete Best, toujours bien à l’ouest

    Pete Best, Jean-Michel Thiriet (scénario), Jérôme Duveau (photomontages). Editions Fluide glacial, 48 pages, 10,95 ...

    Siné Mensuel et Siné Madame bien dans l’actu… moins bien dans les finances

    L’actualité estivale et les thèmes de cette rentrée, comme l’action contre les violences faites ...

    Une expérience guère protocolaire et un thriller qui décolle bien

    Le protocole Pélican, t.1, de Richard Marazano, Jean-Michel Ponzio, éditions Dargaud,60 pages, 13, 95 ...