Le conte est bon et effroyable avez Oriol et Zidrou

    LEs 3 fruits_couvLes trois fruits, Zidrou (scénario), Oriol (dessin). Editions Dargaud, 80 pages, 16,45 euros.

    Après La Peau de l’ours et son polar à la Sicilienne, Zidrou et Oriol se retrouvent pour transfigurer cette fois le conte de fées.

    Au soir de sa vie, un vieux roi qui craint désormais plus que tout de mourir cherche la vie éternelle. Après avoir l’incapacité des sages du royaume à lui apporter une réponse, il se laisse convaincre par un mage démoniaque. Celui-ci lui assure l’éternité en échange d’un mariage avec sa fille… et de devoir manger le plus courageux de ses fils ! Le roi envoie alors ses trois garçons dans des périlleuses missions…

    Changement de registre mais résultat tout aussi singulier pour la paire Oriol-Zidrou. Et toujours dans une veine fantastique et irréaliste. Plus logique, ici, s’agissant clairement d’un conte et d’un univers merveilleux. Ou effroyablement merveilleux. Respectant à la lettre le style classique des contes (avec ce qu’ils peuvent avoir de répétitif et d’attendu), ils lui donnent – ou lui restituent – une dimension cruelle, voire horrible. Le dessin d’Oriol est pour beaucoup aussi dans la force de cette fable, avec une mise en image sombre et des personnages fantomatiques surgissant des ténèbres, dans un style très moyen-âgeux.

    Et la fin, avec sa petite touche féministe et ironique apporte une distanciation (et une modernité) bien trouvée à cette histoire emplie de poésie fantastique.

    Les 3 fruits_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    … Interruption momentanée et involontaire de notre service…

    Suite à un (gros) problème technique et informatique, notre blog a failli – à ...

    Trap, drôle d’animal

    Trap, Mathieu Burniat. Editions Dargaud, 180 pages, 13 euros. Dans une jungle sauvage – ...

    Ca ne rigole plus dans la presse satirique

    Les deux titres de presse satiriques, Charlie Hebdo et Siné Mensuel lancent des appels ...

    De la grande évasion

    Les innocents coupables, tome 3: la liberté, Anlor, Laurent Galandon, éditions Bamboo, collection Grand ...

    Le grand samouraï commence à se démasquer

    Le masque de Fudo, tome 2: pluie, Saverio Tenuta. Editions Humanoïdes associés, 48 pages, ...

    En mémoire des grands hommes

    Panthéon, le tombeau des dieux endormis, Didier Convard, Eric Adam, Han Neck Han, éditions ...