Des morts étranges en BD

    Le Dernier cauchemar Edgar Allan Poe est devenu célèbre par ses contes (traduits en français par Baudelaire). Il y mêlait policier et fantastique et peut être considéré comme l’un des créateurs de ces deux genres. Il n’a écrit qu’un seul roman “les Aventures d’Arthur Gordon Pym“. Rejeté par la critique et le public, le roman fut un échec.

    1107028eme continent_1Porté disparu six jours durant, l’écrivain a été retrouvé, le 3 octobre 1849, errant dans les rues de Baltimore, sinon ivre, du moins hébété. Hospitalisé il resta plusieurs jours dans le coma avant de mourir. Les causes réelles de ce décès restent mystérieuses et ses dernières journées sont une énigme. C’est dans ce trou que les auteurs s’engouffrent pour imaginer un drame dans le style des histoires de Poe. Combinant fantastique et romantisme, voici une plongée au cœur de l’œuvre maudite d’un écrivain, mais si Poe n’avait fait que retranscrire la réalité… En avertissement, ses oiseaux nous crient « Tekele-li, tekele-li ! ».

    Huitième continent, tome : Le Dernier cauchemar, Christian Vila -Stéphane Collignon. Editions 12 bis, 48 pages, 13,50 euros

    Novikov Officier de la police impériale, Alexis Novikov ne s’esr jamais remis du meurtre impuni de sa femme. S’il ne vit pas en ermite, son métier est pourtant devenu son obsession. Des bas fonds de la ville aux salons dorés de l’aristocratie, il traque les criminels. Mais voici qu’une affaire sensible vient lui causer des problèmes. Une série de meurtres vient frapper la noblesse progressiste de Saint-Pétersbourg. A chaque fois, un crucifix est fiché dans le cadavre… L’œuvre d’un fou de Dieu ou d’un réactionnaire, à moins que…

    110702novikovSi l’on rencontre assez souvent des BD parlant de l’URSS, il en est peu qui traitent de la Russie impériale. Cette réédition en intégrale a donc l’avantage de “boucher” un trou pour ceux qui auraient fait l’impasse sur la première version. Même si les rapports houleux que Novikov entretient avec ses supérieurs sont assez convenus, il s’agit d’un polar de bonne qualité au dessin agréable avec un héros sympathique.

    Novikov, intégrale, Patrick Weber et Bruno Brindisi. Les Humanoïdes associés, 96 pages, 19,95 euros.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La Shoah à hauteur d’enfants

    Irena, tome 1: le ghetto, Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël (scénario), David Evrard (dessin). ...

    Les terres baissent, pas le niveau de la série

    Seuls, tome 7 : les terres basses, Fabien Vehlmann, Bruno Gazzotti, éditions Dupuis, 48 ...

    Afrique très noire

    L’expédition, tome 1 : Le lion de Nubie, de Richard Marazano et Marcelo Frusin, ...

    Le FLN droit au but

    Un maillot pour l’Algérie, Kris, Bertrand Galic (Scénario), Javi Rey (dessin). Editions Aire Libre ...

    Humour et humour noir

    [media id=18 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Beau chant choral sur les rives du Kenya

    Kililana song, seconde partie, Benjamin Flao, éditions Futuropolis, 136 pages, 20 euros. Avouons-le, le ...