L’or se barre

    L’or de la France, tome 1 : La croisière de l’Emile-Bertin. Scénario : Jean-Pierre Pecau, Denis Lefebvre. Dessin : Tibery,  Editions Le Lombard, 48 pages ; 14,45 €.

    La guerre, c’est une multitude d’histoires dans l’Histoire. Celle de L’or de la France est ici racontée sous un format de film d’espionnage genre série B. Pour autant, malgré les traits un peu forcés des personnages lancés dans l’aventure qui commence en 1937 à la frontière franco-espagnole et qui rebondit en 1940, les béotiens se cultiveront avec plaisir d’un épisode gagné par les Français au nez et à la barbe des nazis. Soit la mise à l’abri du stock d’or de la France aux Antilles que les Allemands escomptaient bien piller. Il s’en est fallu de six jours !
    Mais quand les occupants arrivèrent dans les entrepôts brestois, l’or s’était « barré » à bord de l’Emile-Bertin. Direction Halifax (Canada) dans un premier temps… C’est du “vrai” (l’Histoire souligne que plus de 250 tonnes d’or ont trouvé refuge aux Antilles), donc du bon.
    Après, que “gentils”, “méchants” et même “mauvais” soient mêlés et embarqués, ici au sens littéral du terme, dans l’affaire, donne prétexte à revenir sur un chapitre finalement méconnu de la seconde guerre mondiale. On s’en contentera volontiers. Mieux, on ira vite lire la suite quand elle sortira.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Gipi au début de la guerre

    Notes pour une histoire de guerre, Gipi. Editions Futuropolis, 144 pages, 23 euros. Le ...

    Asgard au bout de sa quête

    Asgard, tome 2 : le serpent-monde, Xavier Dorison, Ralph Meyer, éditions Dargaud, 13,90 euros. ...

    Robespierre, Clémenceau, deux façons d’aimer la République

    Collection “Ils ont fait l’histoire”, éditions Glénat: Robespierre, Mathieu Gabella (scénario), Hervé Leuwers (conseils ...

    Michel Kichka, “Deuxième génération” de rescapé de la Shoah

    Deuxième génération, ce que je n’ai pas dit à mon père, de Michel Kichka, ...

    Une pas si drôle de guerre

    Une génération française, tome 2 : populations trahies, Thierry Gloris (scénario), Manuel Garcia (dessin). ...

    Un temps de chien à l’arrière du front

    Les poilus d’Alaska, tome 2: Melun, printemps 1915, Michael Delbosco et Daniel Duhand (scénario), ...