La guerre (du rire) est déclarée

    Les Maîtres de guerre, Youssef Daoudi. Editions Fluide Glacial, 56 pages, 13,90 euros.

    De tout temps, l’homme a fait la guerre. De Hannibal et son armée d’éléphants, à Joffre et ses taxis de la Marne, en passant par les hélicos américains déversant du napalm sur la jungle vietnamienne ou les guerres du pétrole au Moyen-Orient, l’histoire de l’humanité est une longue et funeste suite de conflits toujours plus meurtriers. Si les techniques de combat ont évolué, les conséquences restent les mêmes : des tonnes et tonnes d’êtres humains fauchés au fil de l’épée, sous le tir de la mitraille ou explosés sous les obus.  Entre Sun Tzu, théoricien chinois de L’art de la guerre au VIe siècle et Carl Von Clausewitz, officier militaire prussien pour qui « La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens », au XIXe siècle, la guerre est même objet de réflexion.

    Dans Les Maîtres de guerre, le style est nettement plus déjanté. Youssef Daoudi, passionné d’histoire, auteur du remarqué Tripoli (comptant le premier combat à l’étranger des Marines), qui a démarré ce strip dans les pages de Fluide Glacial en 2015, dresse un portrait caustique de ces grandes figures guerrières marquantes que sont donc Hannibal, Napoléon ou Rommel le « renard du désert ».

    Si la toile de fond est historique, l’auteur ne se gêne pas de prendre quelques libertés avec la réalité.
    Ainsi, on apprend que le général carthaginois Hannibal, au IIIe siècle avant notre ère, était pris d’un gros rhume lors de sa traversée des Alpes pour fondre sur Rome. De même, avant d’être devenus célèbres dans la bouche d’un président de la République française, les « sans dents » étaient à l’origine des détrousseurs de cadavres en quête de dents en or, sur les champs de bataille napoléoniens. Ou que pendant la Grande Guerre, il fallait avoir de l’imagination pour trouver et épingler des décorations militaires sur des soldats mutilés. Sans oublier, durant la Seconde Guerre mondiale, la difficulté de trouver un nom de code quand on a pris une insolation en plein désert lybien, en automne 1942. Daoudi révèle aussi que l’opération Barbarossa (quand l’Allemagne nazie a envahi l’URSS) n’était qu’une gigantesque opération immobilière pour des millions de colons allemands. Ou encore que les bérets verts, l’élite de l’élite militaire US, étaient envoyés au Viet Nam pour bombarder les écoles… de chewing-gum !

    L’ humour décalé et absurde s’inscrit dans le pur esprit Fluide Glacial, un peu à l’image de Bill Baroud de Manu Larcenet ou du maître du genre en France Marcel Gotlib (croqué en GI’ américain dans un strip) et des Monty Python. Une histoire est d’ailleurs inspirée de l’un leurs sketchs télévisés, sur la blague qui tue (l’arme fatale devant mettre fin à la guerre).

    On (re)découvre ainsi tout en se poilant ces grandes batailles qui ont façonné notre histoire. Qui a dit que « la guerre est quelque chose de trop grave pour la laisser à des militaires » ?

    Par Ludovic Lascombe

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une belle fleur faite à Mondrian

    Expo-hommage au travail de Peyraud et Lapone auteurs de l’album « La fleur dans ...

    Magie drôle

    Magisk Magi, Alfred (scénario), Régis Lejonc (dessin). Editions de la Gouttière, 56 pages, 9,70 ...

    Cachez ce sein…

    Betty Boob, Vero Cazot (scénario), Julie Rocheleau (dessin). Editions Casterman, 168 pages, 23 euros. ...

    Retour bienvenu au Village et aux thèmes connus pour “Prométhée”

    Prométhée, tome 15, Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin). Editions Soleil, 48 pages, 14,50 ...

    Retour aux sources de Didier Tronchet

    La saga des Poissart, la genèse, de Didier Tronchet, éditions Drugstore, Collection Les Intégrales, ...