Koralovski marche à l’ombre

    koralovski_t2_couvKoralovski, tome 2: Dans l’ombre du monde, Philippe Gauckler. Editions Le lombard, 48 pages, 12 euros.

    Complot mondial autour du pétrole, crainte d’attaques terroristes nucléaires et d’enlèvement de chefs d’Etat… Toutes les menaces qui apparaissaient dans le début de cette aventure se confirment. Viktor Koralovski, l’oligarque échappé miraculeusement de l’attentat qui a fait exploser la prison où il était détenu au secret a pu trouver refuge chez son ami Aleksandr Orlov. Mais ses ennuis sont loin d’être terminés. Et le fugitif est désormais confronté à une conspiration mystérieuse impliquant toute l’industrie pétrolière. Pendant ce temps, à Berlin, la journaliste Anika, impliquée malgré elle dans la découverte de ce SDF entouré de fils de fer barbelés s’avérant être un agent secret américain, est de nouveau projetée dans des événements qui la dépassent. Avec l’aide des deux prétendus SDF (eux aussi membre de services spéciaux), elle va devoir même sauver la mise au président Khanine et à la chancelière allemande. De son côté, le Pentagone s’interroge toujours sur l’objectif de ceux qui ont déposé une ogive nucléaire (désactivée) dans le métro de Berlin, surtout que d’autres ogives font leur apparition, sur un super-tanker ou une plateforme pétrolière…

    Entre aventures trépidantes et réflexions géopolitiques sur les enjeux pétroliers, Philippe Gaukler mène plutôt bien sa barque jusqu’ici. Jouant toujours du décalage – transparent – avec l’actualité, notamment s’agissant de Vladimir Poutine ou d’Angela Merkel, il perd un peu en crédibilité avec une histoire qui privilégie l’action au détriment du réalisme (ainsi de la fuite rocambolesque du président russe et de la chancelière allemande en camping-car).  Mais les différentes branches de l’intrigue conservent leur intérêt. Et la dernière planche du tome 2, avec la révélation d’une menace plus réelle encore, relance incontestablement l’intérêt pour la suite de la série.

    koralovski_t2_planche

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Premier round bien soutenu

    Blue note, tome 1, Mathieu Mariolles (scénario), Mikaël Bourgouin (dessin), éditions Dargaud, 72 pages, ...

    Un vrai lieu de Perdition

    BACK TO PERDITION, de Damien Marie et Vanders, ed.Vents d’Ouest, 56 p., 13,50 euros. ...

    XIII à droite, Steve Rowlands

    XIII Mystery, tome 5 : Steve Rowlands, Fabien Nury, Richard Guérineau. Editions Dargaud, 56 ...

    Un bien étrange spécimen

    Le Spécimen, Walter Hill et Matz (scénario), Julen Ribas (dessin). Editions Rue de Sèvres, ...

    Le protocole se poursuit bien

    Le protocole Pélican, tome 2, de Richard Marazano et Jean-Michel Ponzio, éditions Dargaud, 60 ...

    L’assassinat élevé au rang des beaux arts

    Moi assassin, Antonio Altarriba (scénario), Keko (dessin). Editions Denoël Graphic, 136 pages, 19,90 euros. ...