Les Bidochon se voient toujours bien en peinture

    Les bidochon_musee_couvUn 3e jour au musée avec les Bidochon, Binet (textes et dessins), Patrick Ramade, Pierre Lacôte (textes). Editions Fluide Glacial, 96 pages, 25 euros.

    Les Bidochon sont devenus de grands amateurs d’art et de fidèles visiteurs de musée. Depuis deux ans, ils ont d’abord arpenté les musée de Caen et Lyon. Cette fois, ils vont à la rencontre des plus grandes oeuvres des musées les plus réputés du monde : Esope de Velazquez au Prado de Madrid, les oeuvres de Lucian Freud à la Tate Modern de Londres, Soutine à la Washington National Gallery of Art de Washington, un auto-portrait de Rembrandt à la Haye, Dans le lit de Lautrec au musée d’Orsay à Paris, une Tempête de neige en mer, de William Turner à la National Gallery de Londres. Et toujours des oeuvres de Caen, Lyon ou même Saint-Quentin, dans l’Aisne, avec la Tête de jeune fille, de Maurice Quentin de la Tour. Vingt toiles de maîtres choisies par Binet parmi différentes périodes de l’histoire de l’art. Bonus pour ce volume 3 (en plus de l’histoire courte qui ouvre l’album) : un jeu “cherche et trouve” sur les représentations picturales des rois de France…

    Le procédé est désormais bien rôdé. A gauche: des oeuvres, très bien reproduites, pleine page et sur un beau papier brillant. En face, à droite, Raymonde et Robert y vont de leurs fines remarques, comme celle-ci au sujet du Pont-Neuf peint par Pissaro : “On appelle ça le Pont-Neuf, mais quand je vois la date sur le tableau, je me dis qu’il doit pas être si neuf que ça !“. Un contrepoint humoristique entre l’aphorisme beauf et la brève de comptoir, rehaussé d’un dessin pleine page également des deux personnages. Et, au verso, une double page d’explications, pleine d’érudition et riche en anecdotes, données par Patrick Ramade, ancien conservateur du musée des beaux-arts de Caen et Pierre Lacôte, médiateur-conférencier au musée des beaux-arts de Lyon, avec qui avaient déjà été réalisés les deux précédents ouvrages.

    Très éclectique sur les périodes évoquées (de l’école française du XVIe siècle à l’art contemporain), ce nouvel opus s’avère égal aux deux premiers, même s’il perd un peu la cohérence – muséale au moins – des volumes consacrés à Caen et Lyon. Mais ce petit livre reste un bon exercice de vulgarisation artistique et distrayant.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Echappée belge pour les “Lulus”

    La guerre des Lulus, tome 4: 1917, la déchirure. Éd.Casterman, 64 pages, 13,95 euros. ...

    Inceste d’émotion

    L’indivision, Zidrou (scénario), Benoît Springer (dessin). Editions Futuropolis, 64 pages, 15 euros. Zidrou a ...

    Tout pour rien dans Infinity 8

    Infinity, tome 7: Et rien pour finir, Lewis Trondheim (scénario), Boulet (scénario et dessin). ...

    Vivons heureux en attendant la fin du monde (en trinquant)

    La fin du monde (en trinquant), Krassinsky. Editions Casterman, 232 pages, 25 euros. 1774. ...

    De l’autre côté du miroir

    Prométhée, tome 6 : l’arche, Christophe Bec, Stefano Raffaele, éditions Soleil, 48 pages, 13,95 ...

    Abélard réussit à monter au ciel

    ABELARD, tome 2: Une brève histoire de poussière et de cendre, de Renaud Dillies ...