Les Etats-Unis, Tripoli pour être honnêtes

    TRipoli-couvTripoli, Youssef Daoudi. Editions Glénat, 88 pages, 19,50 euros.

    De nombreux Américains pris en otage par un régime musulman, une expédition rocambolesque et qui laisse un goût amer… Il ne s’agit pas là du célèbre épisode de la crise de l’ambassade américaine en Iran au début du régime Khomeiny, mais d’une affaire méconnue, près de deux cents auparavant, qui marqua par ailleurs la naissanc des fameux “Marines”…

    En 1801, la jeune république des Etats-Unis est contrainte à composer avec les “états barbaresques” nord-africains qui font règner la terreur en Méditerranée. Après une opération de “police maritime” qui tourne mal, une frégate et ses deux cents marins sont capturés par les hommes du pacha de Tripoli, en Lybie, le sinistre usurpateur Yusuf Karamanli. C’en est trop pour le président Thomas Jefferson qui décide de faire remettre sur son trône le roi légitime, Hamet Karamanli, frère de Yusuf et en exil en Egypte. Il charge l’ex-consul de Tunis, le diplomate et baroudeur colonel William Eaton de mener l’opération. Débarquant en Egypte avec… huit “marines”, Eaton va devoir convaincre Hamet, constituer une petite armée de mercenaires grecs et de bédouins (illustrée de belle manière sur la couverture de l’album), puis entreprendre une incroyable traversée de 800 km de désert, avant d’entamer le combat qui devrait faire basculer le pays dans la sphère pro-américaine. Mais à la fin, comme d’habitude, la realpolitik reprendra ses droits…

    C’est un vrai grand et beau récit d’aventures que livre ici Youssef Daoudi. Une épopée arabe qui, par son romantisme, sa dimension épique et son amertume finale, rappelle celle, nettement plus connue, de Lawrence d’Arabie.

    Brillamment restituée par un dessin réaliste fin mais énergique et une belle mise en couleurs, cette histoire touche aussi par la qualité des portraits humains des personnages qui la font. Ainsi que par la réussite scénaristique, qui parvient à intégrer habilement les éléments du contexte historique et politique sans jamais alourdir le rythme du récit. Et, bonus, la postface rappelle et révèle l’origine du mythique corps des Marines de l’Armée américaine dans cette expédition originelle.

    Instructif et distrayant, un album d’autant plus incroyable qu’il est basé sur une histoire vraie.

    Tripoli-planche

     

     

     

    8

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Des idées dans la Suite

    La suite de Skolem, tome 2: Disparitions, Marek (dessin), Jean-François Kierzkowski (scénario). Editions Pirates, ...

    Lanfeust ne s’ensable pas

    Lanfeust Odyssey, tome 5: le piège des sables, Christophe Arleston (scénario), Didier Tarquin (dessin). ...

    Morgane de toi

    Morgane, Simon Kansara et Stéphane Fert (scénario), Stéphane Fert (dessin). Editions Delcourt, coll.Mirages, 144 ...

    Johnny Red réussit son décollage

    Johnny Red, tome 1: l’envol du faucon, Tom Tully (scénario), Joe Colquhoun (dessin), éditions ...

    Une adorable ado

    Celle que je suis,  t.3, de Vanyda, éditions Dargaud,  192 pages, 14 euros. C’est ...