Les libraires ont adopté “Le Singe de Hartlepool”

    Le singe de Hartlepool a reçu le 24e prix des libraires de bande dessinée. L’un des auteurs, le dessinateur Jérémie Moreau est présent ce week-end au salon d’Amiens.

    Destiné à “promouvoir la diversité de la Bande Dessinée et encourager la liberté de ses créateurs”, le Prix des libraires de bande dessinée (des réseaux Canal BD et Album) sera remis, le 10 juin à Wilfrid Lupano et Jérémie Moreau, pour leur joli album Le Singe de Hartlepool (zappé, pour ma part, à sa sortie et donc, heureusement révélé). Déjà lauréat du Prix Jeune Talent 2012 à Angoulême et sélectionné pour le Prix du Meilleur Premier album des lycéens picard, ce récit de l’époque napoléonienne est en effet une belle réussite, graphique et sur le fond.

    Auteur, notamment, d’Alim le tanneur ou de la nouvelle série génialement loufoque Azimuth, le scénariste Lupano relate ici une une histoire tout aussi absurde, mais donc plus réelle et moins drôle, ayant cours dans le nord de l’Angleterre. Ou comment un village, craignant une invasion, a pendu un singe, le prenant pour un marin français… Cette incroyable histoire est basée sur des faits réels. En tout cas, les habitants de Hartlepool sont encore aujourd’hui surnommés « les pendeurs de singe » !

    Récit historique ou pure légende, Wilfrid Lupano s’en empare en tout cas avec brio, illustrant les effets de la bêtise crasse et de l’ignorance associés au nationalisme étroit. Fable humaniste, burlesque et émouvante, avant de virer tragique, cet album est aussi l’occasion de peindre une belle galerie de personnages caricaturaux et baroques, fort bien mis en scène et en valeur par Jérémie Moreau. Venu de l’animation (ce qui se ressent sans desservir du tout l’album), “Morrow” fait dans la citation de peintres classiques anglais ou de l’illustrateur Ronald Searle. Très dynamique, et d’une grande expressivité, son dessin est rehaussé par une très belle colorisation satinée. Et il parvient l’exploit de conserver une grande élégance et délicatesse de trait tout en décrivant une situation particulièrement grotesque.

    Devant bénéficier, par la grâce de ce prix, de l’aide du réseau, l’album peut compter aussi sur tout notre (très modeste) soutien !

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les dessous pas nets du Japon

    Otaku blue, tome 1 : Tokyo underground, Marazano, Kerfriden, éditions Dargaud, 56 pages, 13,99 ...

    Johnny Red réussit son décollage

    Johnny Red, tome 1: l’envol du faucon, Tom Tully (scénario), Joe Colquhoun (dessin), éditions ...

    Une nouvelle jeunesse pour Jules Verne

    Le voyage extraordinaire, tome 1, Silvio Camboni, Denis-Pierre Filippi, édtions Vents d’Ouest, 48 pages, ...

    La bonne cuisine de Blain et Passard récompensée par France Info

    Le prix France Info remis à Christophe Blain pour «En cuisine avec Alain Passard». ...

    Le “Goncourt belge” couronne ses premiers auteurs de bande dessinée

    Le prix Victor-Rossel, organisé par nos confrères du Soir, de Bruxelles, s’est pour la ...