Les médias expliqués par la bande

    machine influencer-couvLa machine à influencer, une histoire des médias, Brooke Gladstone (scénario), Josh Neufeld (dessin). Editions ça et là, 208 pages, 22 euros.

    Brooke Gladstone est une journaliste américaine réputée, qui anime l’émission On the media, sur la chaîne publique NPR, soit à peu près l’équivalent en radio d’Arrêts sur images, le site de Daniel Schneidermann (qui signe la préface à l’édition française à cet ouvrage, d’ailleurs). Ici, elle poursuit ce travail de décryptage de l’information avec une focale plus large, avec l’ambition de questionner l’évolution des médias et des pratiques journalistiques à travers l’histoire et jusqu’aux nouvelles tendances à venir. Elle le fait à travers une quinzaine de chapitres, dessinés par Josh Neufeld. Ceux-ci alternent entrent des évocations historiques, du Guatemala antique au Watergate en passant par l’élaboration de la liberté de la presse aux Etats-Unis, de la création des journaux populaires ou de l’omniprésence de la télévision, mais aussi des réflexions plus thématiques sur la notion d’objectivité, celle d’engagement ou de “biais narratif”, sur la censure (et l’autocensure), l’intérêt pour les journalistes de jouer la transparence, le poids des lobbys et celui du pouvoir, de la volonté des “pères fondateurs” aux exactions d’un Mc Carthy ou de Nixon.

    Equivalent pour le journalisme à l’Art invisible de scott mc cloud sur le 9e art, cette machine à influencer ne relève pas de la critique des médias à la Acrimed ni de l’apologétisme béat. Plutôt d’une approche sociologique et historique à la fois argumentée et lucide. Brooke Gladstone cherche cependant pas à s’extraire de son champ d’investigation. Au contraire, d’entrée, elle n’oublie pas de dire “d’où elle parle” et affirme ses points de vue. Elle reviendra aussi régulièrement au cours du livre, en témoin ou en se mettant en scène.

    Certes, la partie historique souffre d’un évident américano-centrisme, se limitant, de fait, à l’histoire des médias aux Etats-Unis. Mais celle-ci ne manque pas d’intérêt. d’autant que les modes franchissent souvent l’Atlantique et que le journalisme à l’américaine est souvent pris en exemple dans l’Hexagone (à tort souvent, à suivre Brooke Gladstone). Il en est de même avec les spécialistes interrogés, tous anglo-saxons et dont le nom n’évoquera pas grand chose aux lecteurs français. Mais là encore, ce décalage permet de mieux se concentrer sur le propos développé. Et celui-ci ne manque pas d’intérêt, notamment dans la dernière partie, la plus prospective.

    Entre la bande dessinée et l’essai, alternant planches de comics (dans le style déjà developpé par Josh Neufeld dans American Splendor) et textes, ce “manifeste” est un bel ouvrage de réflexion, non dénué d’humour (grâce souvent au contrepoint du trait de Neufeld). Dense, mais jamais indigeste. Et sa conclusion, à la fois modeste et forte (“nous avons les médias que nous méritons“) est une bonne manière d’interpeller et d’ouvrir le débat. Une réflexion brillamment nourrie par les 155 pages précédentes.

    Machine influencer-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Patxi Babel, vagues à l’âme

    Patxi Babel, tome 1: la vague, Pierre Boisserie (scénario), Georges Abolin (dessin). Editions Dargaud, ...

    Un bien étrange spécimen

    Le Spécimen, Walter Hill et Matz (scénario), Julen Ribas (dessin). Editions Rue de Sèvres, ...

    Parfait réfugié humoristique

    Le petit manuel du parfait réfugié politique, Mana Neyestani. Editions ça et là / ...

    Le grand retour de Lone Sloane

    Lone Sloane, Delirius, tome 2, Druillet, Lob, Legrand. Editions Drugstore, 64 pages, 18 euros. ...

    Avec Mirages, la réalité de Will n’est que talent

    Mirages, de Will, par Vincent Odin, Editions Daniel Maghen, 408 pages. 59 €. Pour ...

    Western social entre “compadres”

    Compadres, Pierre Colin Thibert (scénariste), Fred Pontarolo (dessin). Editions Sarbacane, 96 pages, 19,50 euros. ...