Les tensions s’exacerbent chez les enfants de Jessica

    Les enfants de Jessica, tome 2: jours de deuil, Luc Brunschwig, Laurent Hirn, éditions Futuropolis, 64 pages, 13 euros.

    Suite immédiate du tome précédent, ce deuxième album s’ouvre par un prologue géopolitique remontant quatre jours avant le discours de Jessica Ruppert chahuté devant le congrès. Un léger flash-back qui rappelle qu’en ce printemps 2007, l’Amérique n’a plus la main (dans l’uchronie de Luc Brunschwig) et qui cadre d’entrée le contexte : le président des Etats-Unis est sommé par la Chine, appuyée par le Japon et l’Europe, de renoncer à son ambition projet de transformation sociale de son pays. De quoi mieux comprendre la raison des attaques démocrates contre le discours de Jessica, pourtant dans leur camp. Concertée ou non, cette action se double d’une flambée de violences et d’agressions des Logan’s, le mouvement nationaliste d’extrême droite contre les structures d’accueil de réfugiés mises en place par Jessica à New York. Mais, en retour, les déshérités soutenant Jessica Rupert vont se mettre, eux aussi, en mouvement.

    Le récit se déploie toujours en parallèle, entre Jessica, Amy et Joshua. Et d’autres personnages font leur apparition, comme Colin Strongstone, le jeune black – bien loin des clichés habituels – à l’origine de l’incendie du foyer et partisan des thèses des Logan’s. Plongé plus que jamais dans la realpolitik, dans un climat sombre et étouffant, cet épisode continue à remplir l’objectif que s’étaient fixés Brunschwig et Hirn, au début du Pouvoir des innocents, et qu’ils évoquent en introduction du riche dossier “making-of” qui accompagne cette édition : être le “témoin pertinent de l’évolution de nos sociétés“. Et le léger décalage fictionnel et uchronique n’en fait que plus ressortir les lignes de force.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Tif, Tondu et Monsieur Choc

    Tif et Tondu – Intégrale 10 : Le retour de choc, Dessin de Will, scénario de ...

    Comme des bêtes pendant la guerre d’Irak

    Les seigneurs de Bagdad, de Brian K. Vaughan et Niko Henrichon, éditions Urban Comics, ...

    Les Dalton s’occupent de tout

    Les aventures de Lucky Luke : Cavalier seul, Daniel Pennac et Tonino Benacquista, Achdé. ...

    Une carte du tendre avec du sexe et sans boussole

    Soirée d’un faune, Ruppert et Mulot. Editions L’Association, 1 page (façon carte routière…), 14 ...

    Philippine Lomar a toujours du punch

     Philippine Lomar, t.4: Total respect, Dominique Zay (scénario), Greg Blondin (dessin), Dawid (couleur). Editions ...