Les Tuniques bleues n’atteignent pas des sommets

    Les Tuniques bleues, t.57: Colorado Story, Raul Cauvin (scénario), Willy Lampil (dessin), éditions Dupuis, 48 pages, 10,60 euros.

    Délaissant la zone habituelle de front de la Guerre de sécession, mais sans retourner dans l’Ouest de leurs débuts, les deux plus célèbres tuniques bleues – le sergent Chesterfield et le caporal Blutch – quittent aussi provisoirement l’uniforme dans Colorado Story, pour une mission d’espionnage destiné à éliminer des pro-sudistes se cachant dans les montagnes du Colorado.

    Le duo Lampil-Cauvin épate toujours en parvenant – en près de 60 albums désormais ! – à dénicher de nouvelles anecdotes historiques sur une période ramassée en quelques années. Le contrat est une fois de plus rempli ici, avec la présentation de cette bande de miliciens sécessionnistes planqués bien loin des champs de bataille principaux de la guerre entre Nord et Sud. Mais le récit qui en est tiré s’avère un peu court, effleurant à peine les motivations de ces mercenaires, et s’appuyant surtout sur les chamailleries entre Blutch et Chesterfield. Un élément incontournable de la série, mais qui fait un peu trop ici figure de paravent à la faiblesse de l’intrigue.

    Mais, comme on retrouve ici, avec plaisir, l’éclaireur Plume d’argent – inchangé – et les autres figures incontournables, dont l’éternel capitaine Stark, cette ambiance familière – et quasi-familiale, depuis le temps – fait que le charme opère encore. Même si ce Colorado Story au coeur des Montagnes rocheuses, n’atteint pas des sommets.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Plongée dans les nouveaux mystères d’Aquablue

    Aquablue, tome 13 : Septentrion, Régis Hautière, Reno. Editions Delcourt, 48 pages, 13,95 euros. ...

    Putain de femme !

    Confidences à Allah, d’après le roman de Saphia Azzeddine, Eddy Simon (scénario), Marie Avril ...

    La chevauchée fantastique du Cavalier suédois

    Le cavalier suédois, Jean-Pierre Mourey, Léo Perutz, éditions Les Impressions nouvelles, 144 pages, 20 ...

    Hantés par la guerre d’Irak

    Revenants, Olivier Morel (scénario), Maël (dessin), éditions Futuropolis, 120 pages, 19 euros. Uriel, Samuel, ...

    De quoi mordre à l’Appât du nouveau XIII

    XIII, tome 21 : l’Appât, Yves Sente, Iouri Jigounov. Editions Dargaud, 56 pages, 11,99 ...

    Fluide glacial se lance dans le Trafik en séries

    Le F.I.S.T., Terreur graphique (dessin), Jorge Bernstein (scénario). Ed. Fluide glacial, 48 pages, 8 ...