Les vieux fourneaux, l’envolée belle

    vieux fourneaux_tome 3_couvLes vieux fourneaux, tome 3 : celui qui part, Wilfrid Lupano (scénario), Paul Cauuet (dessin). Editions Dargaud, 64 pages, 11,99 euros.

    Plus on les connaît et plus on les aime ces “Vieux fourneaux”. Et au début de ce troisième tome, ils ont bien besoin d’attention. Une inondation – conséquence d’une opération immobilière inconséquente – a noyé une partie du village où réside Antoine et sa petite-fille Sophie ; Pierrot l’anarchiste s’est fait arrêter après une action de défense des abeilles et ses camarades du squat de la Tordue sont menacés d’expulsion imminente ; Emile est hospitalisé après un gros malaise. Et, pour couronner le tout, Antoine apprend que sa chère petite fille copine avec Berthe, la vieille fermière honnie par tout le village.
    Un dernier fait qui peut paraître passablement anecdotique, mais qui masque une vieille histoire dramatique et honteuse pour le trio. Tout comme la vie aventureuse de “Mimille” dans l’hémisphère sud et son passé de “chasseur de trésors enfouis” s’est accompagné d’un drame qui, lui aussi, ressurgit sous une étrange forme…
    Succès public aussi énorme que surprenant (les trois héros septuagénaires n’ayant pas vraiment le profil a priori du héros “bankable”), Les Vieux fourneaux sont désormais bien lancés.

    Et la série suit des rails bien tracés, avec à chaque fois des histoires chaleureuses et fraternelles, des flash-back sur la jeunesse et les amours anciens des personnages (avec cette fois donc un zoom sur Emile) et toujours une sensibilité à la question sociale. Dévoilant une face plus sombre du trio de joyeux seniors, ce troisième tome reprend des procédés déjà utilisés (comme la parabole finale avec les marionnettes) et fait des clins d’oeil au tome 2, le rendant moins “autonome” que ces deux prédécesseurs.

    Moins surprenant donc, mais avec un récit tragi-comique mené avec autant d’allant et qui se suit avec toujours autant de plaisir.

    Vieux fourneaux_tome _planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Pour les Classiques, on attend Patrique

    Les classiques de Patrique, Delphine Panique. Editions Gallimard bande dessinée, 112 pages, 20 euros. ...

    Les caricatures sportives, ça roule !

    Légendes du sport automobile, Michel Janvier, Jean-Marc Borot, Roger Brunel, Jean-Paul Renvoizé. Editions Vents ...

    Réseaux sociaux et ultra-moderne solitude

    Afterz Après tout, la vie est plus belle avec toi, Charles Berberian. Editions Fluide ...

    Qui a trahi la Pucelle ?

    L’homme de l’année 1431,  L’homme qui trahit Jeanne d’Arc, Corbeyran, Horne. Editions Delcourt, 56 ...

    L’humour à dose mythologique

    Les petits Mythos, tome 5: descente aux enfers. Christophe Cazenove (scénario), Philippe Larbier (dessin). ...

    Goddamned, sacré foutu Dieu !

    The Goddamned, tome 1: avant le déluge, Jason Aaron (scénario), R.M. Guéra (dessin). Editions ...