L’esprit incandescent d’Antonin Artaud

    lesprit-rouge_couvL’esprit rouge, Antonin Artaud, un voyage mexicain Maximilien Le Roy (scénario), Zéphir (dessin). Editions Futuropolis, 160 pages, 21,90 euros.

    Maximilien Le Roy s’est fait une spécialité de brosser (avec talent et intelligence) le portrait de réprouvés, de révoltés, d’esprits indépendants et révolutionnaires, des républicains espagnols à Nietzsche, Thoreau, Gauguin ou Blanqui. Antonin Artaud ne dépare pas dans la liste et la présence de l’écrivain, poète et comédien mort interné après de nombreux séjours en psychiatrie s’imposait même.

    C’est un court épisode de la vie d’Artaud qui est évoqué ici, le récit du voyage qu’il fit au coeur de la sierra mexicaine en 1936, à la rencontre des indiens Tarahumaras et de leurs traditions ancestrales. On le suit ainsi depuis son départ sur le paquebot jusqu’à l’escale cubaine et une première rencontre marquante, puis à Mexico où il croise notamment le  peintre Diego Rivera, fait une conférence savante sur le surréalisme et cherche à s’extirper de sa dépendance à l’opium et au laudanum. Le tout vu comme un flash-back depuis l’hôpital de Rodez où Artaud est interné…

    lesprit-rouge_caseConstatant la “faillite de la culture rationaliste européenne” et venu chercher les “bases d’une culture magique” pré-capitaliste chez les indiens, Antonin Artaud aurait vu sa vie transfigurée par ce voyage mexicain initiatique.
    Pour en rendre compte, Maximilien Le Roy, comme à son habitude a manifestement bien travaillé son dossier, afin de présenter un portrait précis du personnage, mais la dimension fantasque et passionnée d’Antonin Artaud s’impose ici, faisant de cet ouvrage le moins biographique – et le moins immédiatement facile à lire – de la série.
    Il faut donc accepter de plonger dans les méandres tortueux de la pensée d’Artaud, bien restitués par le travail graphique singulier de Zéphir, entre cases au crayon aux personnages à peine esquissés et d’autres, parfois pleine page, beaucoup plus picturales et oniriques. A cet égard, la séquence mystique de la nuit d’Artaud chez les indiens Tarahumaras, qui s’étend sur une dizaine de planches est un vrai trip hallucinogène.

    Au final, cela donne un roman graphique étrange, pas forcément agréable, mais incontestablement fort, qui saisit la part de folie de son héros.

    lesprit-rouge_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Quand l’histoire déraille

    Les Brigades du temps –Tome 1 : 1942, A l’ouest rien de nouveau, Bruno Duhamel, ...

    La guerre des trônes

    L’âge d’or, volume 1, Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil, Edition Dupuis, collection Aire Libre, ...

    bienvenue à Zombieland, la suite

    ZOMBILLENIUM, t.2 : Ressources humaines, d’Arthur De Pins, éditions Dupuis, 52 pages, 13,95 euros. ...

    Irena toujours très vivante

     Irena, tome 3: Varso-vie, Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël (scénario), David Evrard (dessin). Editions ...

    Kris et ses dessinateurs publient leurs mémoires de guerre

    Notre mère la guerre, chroniques, Kris (scénario), Maël, Vincent Bailly, Damien Cuvillier, Edith, Hardoc, ...

    Une Odyssée à la découverte des petits plaisirs

    L’odyssée du microscopique, Olivier Delasalle (scénario), Leandre Ackermann (dessin). La boîte à bulles, 112 ...