Letter 44, impact maximal

    Letter 44_couvLetter 44, tome 3: Matière négative, Charles Soule (scénario), Alberto Jiménez Alburquerque (dessin). Editions Glénat Comics, 160 pages, 16,95 euros.

    Sur Terre comme dans l’espace, la situation ne s’arrange pas dans ce troisième volume de Letter 44. La révélation sur l’existence d’aliens dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter (que l’ancien président des USA a transmis à son successeur dans cette fameuse “Lettre 44”) s’est donc confirmée.
    Neuf mois ont passé depuis que le président Stephen Blades a dévoilé au monde entier cette présence d’extraterrestres (à la fin du tome 2). Et déclenché le chaos. Et la troisième guerre mondiale.
    A l’attentat nucléaire contre l’arsenal américain en Afghanistan, commandité par l’Allemagne informé par l’ancien président américain Carroll, les Etats-Unis ont répondu par une arme secrète en orbite et détruit une base militaire allemande. Désormais, le conflit est devenu mondial, opposant une alliance entre Allemands, Britanniques et Russes à une coalition dirigée par les Etats-Unis. Du côté de la ceinture d’astéroïdes, à bord du vaisseau Clarke, la situation a pu paraître plus harmonieuse. Les aliens ne semblant finalement pas avoir de si mauvaises intentions. Mais les révélations vont se succéder. Le président Carroll se confie à une journaliste sur l’origine de toute l’opération montée durant sa présidence, tandis qu’absorbé par le Chandelier, la station spatiale des aliens, l’équipage du Clarke doit faire face à une tension croissante. Et les crises vont converger lorsque la Terre et le vaisseau spatial vont prendre conscience qu’un autre danger imminent, menace la Terre…

    Au bout de trois volumes, la série de Soule et Alburquerque emballe toujours autant, même si graphiquement le dessin n’est pas toujours d’une grande finesse.
    Le récit conserve son rythme haletant, ses rebondissements et associe toujours aussi astucieusement les deux volets de l’histoire. L’approche politico-militaire sur Terre, d’abord, opposant les approches “réalistes” de Carroll et idéalistes de Blades, en qui on peut voir une vision décalée de Bush et Obama, sans laisser présager qui est dans le vrai. Les premiers contacts avec les aliens, aux motivations tout aussi obscures pour l’instant.
    Latente lors des deux premiers volumes, la crise éclate ouvertement cette fois. Avec une débauche de séquences spectaculaires et un nouveau cliffhanger saisissant pour terminer l’épisode.

    Letter 44_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La Shoah à hauteur d’enfants

    Irena, tome 1: le ghetto, Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël (scénario), David Evrard (dessin). ...

    Ramirez, aspiratueur à gages

    Il faut flinguer Ramirez, t.1, Nicolas Pétrimaux. Editions Glénat, 144 pages, 19,95 euros. Et ...

    Les éditions de la Gouttière dessinent bien la crise

    La crise, quelle crise ? collectif, éditions de la Gouttière, 64 pages, 12,70 euros. ...

    Inceste d’émotion

    L’indivision, Zidrou (scénario), Benoît Springer (dessin). Editions Futuropolis, 64 pages, 15 euros. Zidrou a ...

    Total Swarte et très clair

    Total Swarte, de Joost Swarte, éditions Denoël Graphic, 144 pages, 25 euros. Sortie le ...

    Simak, polar génétiquement modifié

    Simak, tome 1: traque sur Solar Corona, Jerry Frissen (scénario), Jean-Michel Ponzio (dessin). Editions ...