L’heure des lames, Rob Davis. Editions Warum, 164 pages, 20 euros.

    Bear Park a des petits airs de cité britannique. Sauf qu’ici, il pleut des couteaux régulièrement (à “l’heure des lames”). Ici, les parents ne font pas d’enfants, ce sont les enfants qui fabriquent leurs parents, sous forme de machines à vapeur ou de sèche-cheveux. Et les appareils électro-ménagers sont des dieux. La vie est rythmée par la météorloge et la “roue des jours”. Et chacun connaît le jour de sa mort, le “Death Day”.

    C’est le cas de Scarper Lee, lycéen associal qui n’a plus qu’une quinzaine de jours à vivre. C’est alors que débarque dans sa vie l’étrange Véra Pike, une nouvelle élève bizarre, qui se fout des conventions et Castro Smith, un black ayant un syndrome d’inférence médicale.
    Bientôt, les événements vont se bousculer. Les trois ados fuguent – échappant aux (vrais) lions de la cour de l’école – et vont allumer la “machine à été”. Pendant ce temps, le père de Scarper, une rutilante machine en cuivre s’échappe du hangar ou il était enchaîné. Accompagnés de Véra et de Castro,  Scarper part à sa recherche, marchant jusqu’à la mythique “forge des orphelins”, là où les enfants fabriquent leurs parents. Tout à côté de la frontière ultime…

    Bienvenue dans la quatrième dimension ! Un univers parallèle, décalé et surréaliste, où la pluie de couteaux qui ouvre l’album est la moindre des incongruités. Ce monde vaguement orwellien et so british, entre l’absurde des Monthy Python et le noir et blanc inquiétant et stylé du Prisonnier, est totalement fantastique mais traité avec le réalisme d’une chronique sociale anglaise. Et ce roman graphique est aussi et surtout centré sur ce moment, également très étrange, de l’adolescence, de la découverte de la vie et de la difficulté à y trouver sa place.

    Très imaginatif dans le vocabulaire (bravo pour la traduction à Anatole Pons) comme dans le dessin, traité à la plume et au lavis, Rob Davis amène avec une déconcertante facilité le lecteur à suivre le périple de son trio d’ados. Et une fois en marche, impossible de décrocher, tant on est vite accroché par la quête de Scarper et par la découverte progressive des us et coutumes de ce monde-là. Et l’épilogue résonne comme une douloureuse séparation.

    Heureusement, cette Heure des lames s’inscrit dans une trilogie à venir, où les deux prochains albums permettront d’en savoir plus, cette fois, sur la vie de Véra Pike et de Castro Smith. Et ils permettront aussi de retrouver cet univers si envoûtant.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Barcelone, c’est fou aussi sur Ekhö !

    Ekhö monde-miroir, tome 4: Barcelona, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions Soleil, 48 ...

    Leur compte (bancaire) est bon avec Prado

    Proies faciles, Miguelanxo Prado. Editions Rue de Sèvres, 96 pages, 18 euros. Au printemps ...

    Chroniques guerrières des apaches

    Géronimo de Matz et Jef, edition Rue de Sèvres, 120 pages 18 euros C’est ...

    Une âme en peine d’acceptation

    Eclat(s) d’âme, tome 1, Yuhki Kamatani (scénario et dessin). Editions Akata, 176 pages, 7,95 ...

    La Guerre des Lulus sous une autre perspective

    La guerre des Lulus, La perspective Luigi, t.1, Régis Hautière, Damien Cuvillier. Editions Casterman, ...

    Des étoiles de métal plein les yeux

    Descender, tome 1: étoiles de métal, Jeff Lemire (scénario), Dustin NGuyen (dessin). Editions Urban ...