L’humour imagé d’Olivier Tallec

    Bonne journéeBonne journée-couv, Olivier Tallec. Editions Rue de Sèvres, 56 pages, 14 euros.

    Graphiste, illustrateur pour la presse, auteur d’une cinquantaine d’albums jeunesse, Olivier Tallec propose un joli petit album plein de fantaisie. Pas une BD au sens strict, mais un livre d’une quarantaine d’illustrations, indépendantes et sans rapport, sinon leur ton délicieusement absurde.

    On retourne à la préhistoire (aux chasseurs bien maladroits et couards), on croise des super-héros (Superman aussi emmène son enfant à l’école), des animaux (une girafe à la trompe d’éléphant s’interrogeant sur son vrai père), mais aussi des scènes de la vie quotidienne (le boucher apprenant le boudin à des écoliers effarés, un spectacle de danse). C’est souvent minimaliste et délicat, comme cette brebis, minuscule dans une immense prairie, qui ordonne à son agneau: “Tu finis ton assiette” ! ou ce poulet, assis sur un banc parlant à une boîte de pilons siglée KFC : “Je t’avais bien dit de ne pas répondre à cette petite annonce“.

    On songe un peu à Sempé, pour les personnages insérés dans des décors qui les écrasent (ici joliment rehaussés en couleurs directes)  ou à Gary Larson, pour l’humour animalier absurde. Avec un décalage poétique et délicat entre le propos et le contexte.

    Le dessin se suffit parfois à lui-même. Sinon, il s’accompagne juste d’une phrase ou deux en bas de page. Autant de petits tableaux subtilement drôles.

    Bonne année-planche

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Sacré nom de Diou !

    Le crépuscule des idiots, Jean-Paul Krassinsky. Editions Casterman, 296 pages, 25,95 euros. Voici un ...

    Les passions s’exacerbent dans les deux mondes

    Le Grand Mort, tome 4 : Sombre, Régis Loisel, Jean-Blaise Djian, Vincent Mallié, éditions ...

    L’art de Gibrat dans un beau livre

     Gibrat, l’hiver en été, art-book de Jean-Pierre Gibrat. Editions Daniel Maghen, 175 pages, 39 ...

    Pour le Choix des femmes

    Le choix, Désirée et Alain Frappier. Editions La ville brûle, 120 pages, 15 euros. ...

    Habibi, l’Orient extrême de Craig Thompson

    Habibi, Craig Thompson, éditions Casterman, 670 pages, 24,95 euros. Connu et salué pour ses ...

    Un monde de foot, en dessins aussi

    Alors que la Coupe du monde 2018, débute aujourd’hui en Russie, petit échauffement autour ...