L’Ultime odyssée d’Ulysse

    Ulysse-couvUlysse, les chants du retour, Jean Harambat. Editions Actes Sud, 240 pages, 26 euros.

    A défaut de les avoir lu, l’Iliade et l’Odyssée sont connues de tous. Jean Harambat prend acte de cet état de fait et se centre ici au dernier chant de l’épopée : le retour d’Ulysse à Ithaque.

    Après ses multiples péripéties mythologique, le roi retrouve, hébété, son île, qu’il ne reconnaît pas – et qui ne le reconnaîtra pas non plus, vieilli et métamorphosé par l’aide d’Athéna. C’est une ultime odyssée qu’il va devoir entreprendre, afin de retrouver son trône, son fils Télémaque et son épouse – la fidèle Pénélope…

    Chaque épisode de cette redécouverte de son pays est détaillé ici avec soin : l’accueil par un fidèle serviteur généreux, la confrontation avec les prétendants qui méprisent le vieillard en guenilles qu’il est devenu, son chien Argos qui ne se trompe pas, lui, en reniflant l’odeur de son maître une dernière fois avant de mourir, le bal (tragique) des prétendants, le fameux épisode de l’arc – que seul Ulysse parvient à bander, avant de massacrer les prétendants.

    L’histoire est racontée avec un dessin au trait simple, mais qui joue astucieusement parfois avec l’art antique. Au-delà du récit d’Homère, Harambat pousse aussi la réflexion et mène l’enquête sur les résonnances actuelles du mythe d’Ulysse. Pour cela, la narration de l’histoire est  interrompue et ponctuée régulièrement par l’intervention de quelques grands spécialistes de la Grèce antique comme Jacqueline de Romilly et Jean-Pierre Vernant et d’autres personnalités comme Jean-Paul Kauffmann, le bibliothécaire de l’île d’Ithaque, mais aussi Lawrence d’Arabie ou Pasolini. De nombreuses voix qui se rajoutent donc à celle d’Homère, qui participent à enrichir le personnage d’Ulysse. Une réflexion, pédagogique mais pas fastidieuse, qui, si elle ne renouvelle pas fondamentalement l’image que l’on pouvait avoir des péripéties du héros, en approfondit (et en raffraîchit) la perception. Bref, un roman graphique intelligent et soigné.

    Ulysse-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Brûlez moscou : flamboyant !

    Brûlez Moscou, Kid Toussaint (scénario), Stéphane Perger (dessin). Editions Le Lombard, coll.Signé, 72 pages, ...

    Radiant : du mangas ch’ti fait depuis le Québec et plus nippon que mauvais

    Radiant, tome 1, Tony Valente, éditions Valente, 184 pages, 7,95 euros. Un dessinateur toulousain ...

    Ces bêtes qui ensanglantèrent la Sicile une histoire de Cosa Nostra

    La pieuvre, quatorze ans de lutte contre la mafia, Manfredi Giffone, Fabrizio Longo, Alessandro ...

    Les Etats-Unis, Tripoli pour être honnêtes

    Tripoli, Youssef Daoudi. Editions Glénat, 88 pages, 19,50 euros. De nombreux Américains pris en ...

    Jeu de cartes avec le Chat

    Bons baisers du Chat, Philippe Geluck. Editions Casterman,19,95 euros. S’il se fait plus rare ...