Lupano traite ses personnages avec une belle Révérence

    Ma révérence, Wilfrid Lupano (scénario), Rodguen (dessin), éditions Delcourt, 128 pages, 17,95 euros.

    Après Le singe de Hartlepool, Wilfrid Lupano raconte l’histoire de deux drôles de zèbre, avec une même empathie et une même humanité chaleureuse. Le premier (anti)-héros, c’est Vincent : 30 ans, et une vie à la dérive, ayant rejeté sa famille populaire et bornée, il a sombré dans la drogue. Seule lumière dans cette triste destinée banlieusarde, un voyage en Afrique qui lui a fait connaître Rana, jeune et rayonnante jeune femme, qu’il a fui – comme ses autres responsabilités – après l’avoir mis enceinte. Le deuxième personnage, c’est Gaby Rocket, alias Gabriel Roquet, chômeur longue durée et vieux rocker indécrottable qui vit sa révolte en pissant devant les bars et en cultivant son indépendance. Le looser trentenaire et le cow-boy à banane vont se retrouver sur une idée de braquage de fourgon blindé, seule issue que voit Vincent pour aller retrouver Rana. Et manière de jouer les robins des bois redistributeur de richesse, comme Vincent en persuade Gaby (et s’en persuade) Bien sûr, rien ne se passera comme prévu…

    Comme le dit – semble-t-il – un proverbe gitan : “ce n’est pas la destination, mais la route qui compte“. C’est aussi le cas dans ce drôle de roman noir. Le braquage n’est que le prétexte (et sera d’ailleurs contourné avec une belle ironie…) à une longue – mais jamais lassante – chronique sociale. Les anecdotes s’enchâssent bien, comme les divers flash-back du récit et une narration en voix off qui donne la distanciation adéquate pour brosser ce portrait de deux types bien fêlés, un peu minables mais très attachants. Et, alors que tout semble concourir vers la chronique d’une catastrophe annoncée, voire le mélo, Lupano, parvient à sauver ses personnages – et à emballer son récit ! – avec une grande élégance et une vraie chaleur humaine.

    Au dessin, un Picard de chez Dreamworks

    Sympathique aventure de deux pieds nickelés du XXIe siècle, Ma révérence est aussi l’occasion de découvrir (enfin, en ce qui me concerne) un nouvel auteur picard. Rodguen, alias Rodolphe Guenoden, natif de Noyon, dans l’Oise, diplômé du CFT Gobelins s’est plutôt jusqu’ici fait remarquer dans le cinéma d’animation. Chez Dreamworks, qu’il a rejoint depuis la création du studio, voilà dix-huit ans, il a notamment participé à la supervision et au story-board du Prince d’Egypte, de Madagascar ou des deux Kung Fu Panda.
    Mais il ne délaisse pas la bande dessinée, publiant des histoires courtes au sein du collectif Flight, reprise sur le site Café Salé (où l’a découvert Wilfrid Lupano).
    S’il avoue des inspirations venues du comics, Rodguen évite en tout cas le style très léché qui est trop souvent celui des auteurs venus de l’animation, avec un trait  fin, mais énergique et très en phase avec cette ambiance de banlieue bien française. Ambiance fort bien restituée dès la couverture de l’album.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Grrreeny toujours aussi vert

    Grrreeny, tome 2: un cadeau de la nature, Midam, Adam, Netch, Julien Mariolle, Patelin, ...

    Radiant, premières révélations

    Radiant, tome 3, Tony Valente. Editions Ankama,  184 pages, 7,95 euros. Récemment récompensé du ...

    Adieu Klavdia, bonjour Mylène !

    Adieu Kharkov, Mylène Demongeot (scénario), Catel et Claire Bouilhac (dessin). Coll. Aire libre, éditions ...

    Naissance d’une bien belle Saga

    Saga, tome 1, Brian K.Vaughan, Fiona Staples, éditions Urban Comics (coll. Urban Indies), 168 ...

    Harmony, retour en enfance

    Harmony, tome 2 : indigo, Mathieu Reynès. Editions Dupuis, 56 pages, 12 euros. Harmony, ...

    Des pirates bien d’aujourd’hui

    Black Lord, tome 2: Toxic Warrior, Xavier et Guillaume Dorison (scénario), Jean-Michel Ponzio (dessin). ...