Mai 68, le Diable s’en mêle !

     Catacombes – Tome 3 : Sous les pavés, les entrailles, Jack Manini et  Michel Chevereau.  Editions Glénat, 48 pages, 13.90€

    Alors que les épisodes 1 et 2 se déroulaient pendant l’occupation de Paris par les troupes nazies, le temps a passé et ce dernier opus est situé dans ce même Paris mais en mai 68.

    Des barricades s’élèvent, des échauffourées font rage entre manifestants et forces de l’ordre. Au milieu de ce tohu-bohu, Antoine jongle entre études, petits boulots et quête de son passé afin de percer le mystère entourant la disparition de sa mère. Une recherche qui l’entraine dans les entrailles de la capitale et met en danger sa relation amoureuse et sa vie…

    Le titre de l’album est une référence explicite à  l’un des slogans des manifestants : « Sous les pavés, la plage ». S’il est indispensable d’avoir lu les précédents volumes pour suivre le fil du récit, il n’est pas nécessaire d’avoir vécu cette période pour en apprécier le sel. Situant une véritable cour des miracles modernes dans le sous-sol parisien, les auteurs jouent autant sur l’aspect enquête que sur l’aspect fantastique entremêlant réalité historique et légendes urbaines. Un mariage pleinement réussi et habilement entretenu grâce à une action qui se déroule tambour battant, même les temps de pause sont dynamisés et recadrent le récit dans l’époque.

    Catacombes est une histoire palpitante qui tient le lecteur en haleine du début à la fin du récit, c’est même une histoire frustrante avec une fin ambigüe qui laisse planer le doute sur l’identité du vainqueur. Mais c’est aussi et surtout une bonne histoire !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Trois étoiles et les îles du Sud !

    Le Clos des épices « La cuisine, c’est pas du cirque ! » Commentez ...

    Mahomet en BD et sans excès

    La vie de Mahomet, tome 1: les débuts d’un prophète. Charb, Zineb, Editions Charlie ...

    La guerre d’Algérie d’un conscrit

    Soleil brûlant en Algérie, Gaétan Nocq, d’après le récit d’Alexandre Tikhomiroff. Editions La Boîte ...

    Dog Fights atterrit bien

    Dog fights, tome 3 : hallali, Fraco, Régis Hautière, éditions Paquet, 48 pages,  L’envol ...

    Une autre Voix graphique sur Magda Goebbels

    France 2 a consacré, ce mardi soir, une soirée assez forte à l’instrumentalisation de ...