Maori qui rira bien le dernier

    Maori, tome 1: la voie humaine, Caryl Férey, Giuseppe Camuncoli, éditions Ankama, coll. Hostile Holster, 64 pages, 14,90 euros.

    Après le polar (et ses remarqués Zulu, Haka ou Utu) et le cinéma (l’adaptation de Zulu est sorti début décembre), Caryl Férey se frotte à la bande dessinée avec Maori, polar hard-boiled ayant pour cadre de nouveau une Nouvelle-Zélande contemporaine en prise avec une crise devenue mondiale. C’est dans ce contexte tendu que se déroule la campagne électorale pour le poste de prochain Premier ministre, opposant Kirwan, le libéral représentant du parti conservateur, et Witkaire, l’ambigu propagandiste maori d’une nouvelle approche économique et sociétale, la “voie humaine”.

    Flic supportant mal le départ de son amie Kéri (qui donnera le nom et fera la couverture du tome 2 de ce diptyque), l’inspecteur Jack Kenu, maori lui aussi, est à mille lieux de ces enjeux politiques. Mais il va se retrouver en plein au milieu d’une scabreuse affaire politico-criminelle lorsqu’il est amené à enquêter sur le meurtre de la propre fille de Witkaire, retrouvée assassinée dans d’étranges conditions sur une plage. Avec, ou grâce à des méthodes très border line, Kenu commence à trouver une piste. Mais ce fait divers pourrait masquer de plus amples et sombres ramifications…

    Efficace, ce polar déroule sa mécanique sans à-coups dans cette première partie, où l’exposition des personnages – bien campés – laisse déjà la place à une bonne dose d’action. Un aspect bien rendu par le trait un peu épais et carré de l’Italien Camuncoli, connu pour sa reprise des Scorpions du désert d’Hugo Pratt et par ailleurs plutôt versé dans le comics jusqu’ici. Au-delà d’un récit d’enquête policière somme toute relativement classique, l’originalité et l’intérêt de Maori est bien entendu l’immersion dans la culture aborigène néo-zélandaise, abordée sans folklore, mais avec une vraie densité. Ce premier volet donne en tout cas envie d’en savoir un peu plus sur l’issue de l’enquête de l’inspecteur Kenu et sur les dessous de cette étrange “voie humaine”.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    World War Wolves: Quand l’homme devient (vraiment) un loup pour l’homme

    World War Wolves, tome 1: Dieu a de l’humour, Jean-Luc Istin (scénario), Kyko Duarte ...

    Opus, le dessin très anime de Satoshi Kon

    Opus, tome 1, Satoshi Kon, éditions imho, 196 p., 14 euros. Pas toujours facile ...

    Gung Ho toujours plus haut

    Gung Ho, tome 4: colère, Benjamin Von Eckartsberg (scénario), Thomas Von Kummant (dessin). Editions Paquet, ...

    Robert Charlebois, héraut du Québec

    Les histoires fabulées, tome 1 : Charlebois & l’Osstidgang, Ami Vaillancourt  et Bruno Rouyère. Editions ...

    Le château des étoiles au bout du ciel

    Le Château des étoiles, la Gazette n°6: le Roi-Lune, Alex Alice. Editions Rue de ...

    Azimut fait un détour par un désert très peuplé

    Azimut, tome 4: Nuées noires, voile blanc, Wilfrid Lupano (scénario), Baptiste Andreae. Editions Vents ...