Categories
Centenaire 14-18 fantastique Les albums à ne pas rater

Mars, et ça repart comme en 14

La Grande Guerre des mondes, tome 2: terreur martienne, Richard D.Nolane (scénario), Zeljko Vladetic (dessin). Editions Soleil, 48 pages, 14,50 euros.

Cette fois, c’est certain: c’est bien d’une invasion martienne qu’il s’agit. L’étrange “météorite” tombée en plein milieu du no man’s land de Verdun, au printemps 1916 (et en début du tome précédent) s’étant avérée être une sonde de radioguidage pour une vague de tripodes gigantesques qui ravagent indifféremment les tranchées françaises comme allemandes.
Mais suite à un accident, une des machines martienne a été atteinte, permettant à Albert Einstein – mandaté par l’armée – d’aller faire une découverte inédite dans les décombres du vaisseau. Avec l’astronome français Camille Flamarion et l’aventurier anglais Challenger, les scientifiques commencent à imaginer une contre-attaque, afin d’empoisonner les envahisseurs. Mais peut-être que la clé de l’avenir de la Terre se situe en Sibérie, à Tugunska (site d’une autre “rencontre” explosive avec un vaisseau alien en 1908), qui n’a pas livré tous les secrets…

Derrière une couverture toujours aussi belle et réussie (signée Pierre Loyvet et éditée dans un style joliment rétro), ce deuxième volet de cette nouvelle “guerre des mondes” s’avère toujours aussi distrayant. Peu utilisée dans le contexte de la Première Guerre mondiale (mis à part les Sentinelles de Dorison et Breccia, hélas en stand-by), l’uchronie fonctionne bien. Et cette “concrétisation” du roman de H.G. Wells dans la réalité supposée de l’année 1916 se lit avec jubilation. Tout comme l’intégration de personnalités bien connues comme  Einstein, Camille Flammarion ou, cette fois, Raspoutine.
On notera aussi l’effort d’originalité des auteurs dans la retranscription des aliens (loin des habituels “petits gris” à la X-Files). Des qualités indéniables et une originalité certaine qui compensent un style graphique très encré et un peu approximatif (notamment dans le dessin des visages).

Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
0
J'AIMEJ'AIME
0
J'ADOREJ'ADORE
0
HahaHaha
0
WOUAHWOUAH
0
SUPER !SUPER !
0
TRISTETRISTE
0
GrrrrGrrrr
Merci !

By Daniel Muraz

Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté.
Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre.

Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *