“Junior”, un rêve d’éducation parentale qui fait frémir

    Junior_couvJunior, J.Personne. Editions Les Enfants rouges, 88 pages, 17,50 euros.

    Histoire d’une éducation parfaite. Ou presque. A 40 ans, Martin Léglise, estime avoir raté sa vie. Il “achète” illicitement un bébé afin de se rattraper et de réussir, par substitution. Grâce à un petit héritage, en père exemplaire, il consacre sa vie à son enfant, “Junior”. Planifiant tout dans la vie de son fils afin de lui donner toutes les chances de réussite, de la prof d’anglais dès 2 ans à une scolarité au collège en ZEP (“pour qu’il apprenne l’autonomie”), puis un glissement vers un lycée d’élité. Une préparation méticuleuse qui va aussi jusqu’au contrôle des fréquentations de l’enfant. Mais son implication dans ce trafic d’enfant pourrait le rattraper, surtout quand le père d’un copain de Junior s’avère être un fils enquêtant sur ce type d’affaires. Et puis, malgré tous ses efforts, la situation pourrait quand même lui échapper…

    Premier album d’un jeune auteur, par ailleurs orthoptiste établi pour l’heure à La Réunion, Junior aborde la question de l’éducation sur le mode de l’exercice de style légèrement anxiogène.

    La réussite de son enfant est l’objectif de tout parent (ou presque), tout comme la recherche – déjà plus négative – de la réussite par procuration. Ici, ces sentiments sont poussés à leurs limites extrêmes, dans un cas d’école chimiquement pur.
    Dans une relation exclusive entre un père et son fils, sans mère ni entourage pour dévier l’itinéraire prévu. Relation exclusive et pathologique plus que “fusionnelle” puisque, pour Martin, celle-ci apparaît dénuée de sentiments. Le dessin froid et sobre (excepté une bizarre excroissance sur la tête de Junior, bébé, qui le fait ressembler à un bonhomme Légo) accentue ce côté angoissant. Et de plus en plus angoissant au fur à mesure de la progression du récit et de la découverte de l’ampleur des stratégies intrusives du père.

    L’intrigue secondaire, plus directement policière, apparaît même superflue, sinon pour accentuer la perversion, ou le dérangement psychique, du père. Par petites touches, comme dans un thriller, J.Personne (alias Martin Decayeux, un temps bénévole aux Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens) parvient en tout cas bien à instiller un climat inquiétant, derrière les “bonnes intentions” de ce drôle de père (déclinaison sur le mode parental de Harry, un ami qui vous veut du bien). Et si elle est relativement attendue, la chute n’en provoque pas moins un choc. Un album troublant, qui devrait interpeller tous les parents (ou les parents en devenir…).

    Junior_planche

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • thiers

      Mais quelle belle rencontre inattendue ce vendredi 6 Novembre à Lyon , un jeune homme à la chevelure blonde , ses yeux de couleur ciel bleu , un tee-shirt hors du commun et son encre couleur violet , merci Martin pour cette belle d’dédicace sur la peau et sur le papier , une BD exceptionnelle , une vraie découverte. Un Bisous courtois de Lyon.
      Ariane

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Thomas Silane débusque d’autres tueurs de la pampa

    Thomas Silane, tome 8: Poisons, Patrice Buendia, Philippe Chanoinat (scénario), Roberto Zaghi (dessin). Editions ...

    Le Pirée est-il toujours certain ?

    Dilemna, Clarke. Editions Le Lombard, 136 pages, 19,99 euros. Une histoire, deux fins possibles ...

    Trente ans après, le petit village breton résiste toujours

    Plogoff, Alexis Horellou, Delphine Le Lay, éditions Delcourt (coll. Encrages), 192 pages, 14,95 euros ...

    Le jeu du trône avec un poussin bleu

    Poussin-Bleu, tome 2: chacun pour son dieu !, Monsieur le Chien (dessin et scénario), ...

    Blanqui, ni vieux ni bête grâce à Le Roy et Locatelli-Kournwsky

    Ni Dieu, ni maître, Auguste Blanqui, l’enfermé, Loïc Locatelli-Kournwsky, Maximilien Le Roy, éditions Casterman, ...

    Aliénor appuie sur le champignon

    Aliénor Mandragore, t.2 : Trompe-la-mort, Séverine Gauthier (scénario), Thomas Labourot (dessin). Editions Rue de ...