Marx attaque en manga

    LE CAPITAL, deux tomes, Karl Marx, ed. Soleil Manga/Démopolis, 192 p. 6,95 euros.

    Après le pape (ou plutôt avant) Karl Marx ! Décidément le manga se prête à tout. Dans ce diptyque qui a connu un beau succès au Japon (40 000 exemplaires vendus par Variety ArtWorks/East Press depuis la parution en décembre 2008), il n’est pas question d’une adaptation littérale du Capital, l’oeuvre maîtresse de Marx et Engels.

    Cette approche de manga “à l’européenne” (c’est-à-dire dans le sens de lecture européen)  a été revue et adaptée par les éditions Demopolis, jeune maison spécialisée dans les ouvrages politiques, et préfacée par Olivier Besancenot (plutôt sobrement et efficacement soit dit en passant).

    Vulgarisation efficace

    Dans le premier tome, c’est à travers une histoire, volontairement édifiante, d’un fabricant de fromages de chèvres du milieu du XIXe siècle que se dévoilent les notions fortes de “marchandise”, de “force de travail”, “d’exploitation” ou de “valeur”. Robin vend donc au marché les fromages qu’il fabrique avec son père à la ferme. Mais un financier vient lui faire miroiter la possibilité d’étendre sa production. Par désir d’avoir plus d’argent (et en souvenir de sa pauvre mère morte faute d’avoir pu acquérir des médicaments), le fermier accepte. Il acquiert une fabrique, embauche des ouvriers, augmente les cadences, rationnalise la production et commence à connaître les affres du système…

    Dans le deuxième tome, plus théorique, Friedrich Engels lui-même (qui a achevé l’oeuvre de Marx) vient commenter la suite de la marche des affaires de Robin et ses déboires, développant le concept de la “plus value”, évoquant la recherche effrénée du profit et les contradictions, notamment en terme de crises de surproduction, que cela entraîne. Et la nécessité de mettre fin à un tel système aberrant.

    Un exercice de vulgarisation qui, avec toutes les limites du genre, est une sorte de petit exploit. Graphiquement pauvre, l’adaptation en bande dessinée se montre efficace.

    A l’heure ou le capitalisme se débat dans une nouvelle crise majeure et où l’on en vient même dans les plus hautes sphères à remettre en cause (du moins en discours) certaines de ses plus récentes déviances, il est tout  a fait d’actualité de revoir ses fondamentaux en la matière. Ces deux petits livres y contribuent bien à leur manière.

    Stendhal et Hugo en mai

    A noter qu’il ne s’agit pas, pour Soleil Manga, qui édite les albums, seulement d’une brusque poussée de gauchisme echevelé. Sont déjà annoncés, à paraître en mai deux autres mangas “classiques”, “adaptation du patrimoine littéraire mondial”. A savoir Les Misérables de Victor Hugo et Le Rouge et le noir de Stendhal.

    Avec l’objectif affiché de développer deux axes :  l’adaptation d’oeuvres littéraires et celle d’oeuvres de réflexion, en publiant “des manga de vulgarisation d’oeuvres très connues de la littérature mais d’approche difficile et, d’autre part, de donner aux lecteurs
    curieux une vision manga d’oeuvres qu’ils ont déjà lues dans le texte”. Avec un nouveau support apte à sensibiliser un public ado, notamment, à ces épopées littéraires majeures.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le FLN droit au but

    Un maillot pour l’Algérie, Kris, Bertrand Galic (Scénario), Javi Rey (dessin). Editions Aire Libre ...

    Entre mutins et blessés, Charlie remporte encore la bataille

    La Grande Guerre de Charlie, tome 7: la grande mutinerie, Pat Mills (scénario), Joe ...

    CAKTUS T1, une nouveauté Glénat et Nicolas Pothier

    A voir en vidéo : [dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xj1eo7_caktus-t1-bande-annonce_creation[/dailymotion] et l’interview de l’auteur : [dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xj1ews_caktus-t1-interview_creation[/dailymotion] Commentez ou ...

    Patxi Babel, vagues à l’âme

    Patxi Babel, tome 1: la vague, Pierre Boisserie (scénario), Georges Abolin (dessin). Editions Dargaud, ...

    Plongée dans les nouveaux mystères d’Aquablue

    Aquablue, tome 13 : Septentrion, Régis Hautière, Reno. Editions Delcourt, 48 pages, 13,95 euros. ...

    Le Charlie hebdo rêvé de Luz

    Indélébiles, Luz. Editions Futuropolis, 320 pages, 20 euros. Il y a trois ans, Luz ...