Mathieu Sapin, grand reporter à “Libération”

    JOURNAL D’UN JOURNAL de Mathieu Sapin, éditions Shampoing (Delcourt),128 pages, 14,95 euros.

    Au prime abord, on pourrait presque y voir un cadeau d’entreprise de luxe, ou un exercice narcissique d’auto-célébration. En fait, il n’en n’est rien.

    L’auteur de Supermurgeman, qui s’était déjà adonné à la chronique des coulisses du tournage du film de Joan Sfar sur Gainsbourg, récidive ici avec une nouvelle “feuille de chou”. Support de circonstance, puisqu’il relate ici son séjour “embedded” au journal Libération pendant sept mois, de mars à septembre 2011. Envoyé très spécial au coeur d’une rédaction également assez singulière, Mathieu Sapin a bénéficié de la richesse de la période, en terme d’actualité (la mort de Ben Laden, Fukushima, l’affaire DSK, etc) tout comme au sein du journal (avec un printemps marqué par la succession à la direction du titre entre Laurent Joffrin et Nicolas Demorand). Il a pu aussi travailler dans une totale liberté.

    Interrogeant les journalistes, les accompagnant dans leurs reportages, assistant au comités de rédaction, toujours le carnet de croquis à la main, il en retire ce joli petit livre, sur le vif, au ton très vrai, qui restitue toute la dimension humaine et les doutes qui émaillent la réalisation d’un quotidien.

    Une chronique au plus près de la réalité de la vie d’une rédaction dans laquelle il n’hésite pas à se mettre en scène, en visiteur candide – et non sans auto-dérision. Croquées sur le vif,  ses planches sont chaleureuses et pleines de vie. Un vrai reportage, très journalistique dans son approche, sur la “fabrique de l’information” et sur ceux qui l’a font vivre.

    En parallèle, le dessinateur poursuit son blog sur le sujet. Et, pour ceux qui seraient à Paris ce 7 octobre, il dédicacera son album dans les locaux du journal.
    Lors du départ de Laurent Joffrin, en mars. Séquence qui ouvre ce “journal d’un journal”.
    Et une mise en abîme : Mathieu Sapin dédicaçant son album aux journalistes de “Libé” qui sont croqués dedans…Mathieu Sapin dédicace à “Libé”

    kitd.html5loader(“flash_kplayer_iLyROoaf2xlN”);

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    François Mitterrand, une jeunesse française en fond de court

    Mitterrand, un jeune homme de droite, Philippe Richelle (scénario), Frédéric Rébéna (dessin). Editions Rue ...

    Zorkons et gloutons dans la bande dessinée

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Toujours très Cool

    Jack Cool, tome 2: Acide soit-il, Jack Manini (scénario), Olivier Mangin (dessin). Editions Grand ...

    Alexandrin, c’est le pied !

    Alexandrin ou l’art de faire des vers à pied, Pascal Rabaté (scénario), Alain Kokor ...

    Camus, un homme révolté dans le siècle

    Camus, entre justice et mère, José Lenzini (scénario), Laurent Gnomi (dessin), Editions Soleil, 120 ...

    Demon émerveille toujours

    Demon, tome 3, Jason Shiga. Editions Cambourakis, 208 pages, 22 euros. Autant l’avouer, ce ...