Zone blanche, Jean-Claude Denis, éditions Futuropolis, 72 pages, 16 euros.

    Dernier ouvrage en date du Grand Prix d’Angoulême 2012 (et président donc de l’édition de janvier 2013), Zone blanche est un vrai-faux polar, sensible et singulier.

    Tout débute par la découverte d’un cadavre, en forêt de Fontainebleau, tué d’une balle à bout portant dans la tête. La victime est un quinquagénaire solitaire, Serge Guérin, vivant seul avec son chat et souffrant d’électro-sensibilité, ce mal (ou cette psychose) moderne qui rend la vie insupportable au milieu des ondes produites par la profusion d’ordinateurs, d’antennes-relais, de wi-fi, etc.

    Ironie du sort, c’est un soir de panne générale de courant, qui le libère donc de ses migraines, qui va le projeter dans l’engrenage fatal qui l’amènera, un an plus tard  à mourir le dos contre un arbre : ne pouvant rentrer chez lui – digicode bloqué – il échoue dans un hôtel, rencontre une jolie jeune femme, échange avec elle sur leurs malheurs respectifs – lui victime d’un promoteur escroc, elle d’un voisin violeur qui continue à la harceler. Au petit matin, un pacte se scelle : chacun ira supprimer l’ennemi de l’autre, en toute discrétion, en absence de tout mobile pour ces deux étrangers. Bien sûr, rien ne se passera comme prévu.

    Construit en deux récits parallèles – le flash-back de l’histoire de Serge et l’enquête policière qui suit son décès – l’album avance tout en nuances, dans le style très reconnaissable de Jean-Claude Denis et dans la veine de l’Ombre aux tableaux ou Quelques mois à l’Amélie. Plus sensible qu’électrique, donc, mais une jolie tranche de vie touchante et bien restituée.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le rire par delà le lesbien et le mâle

    La lesbienne invisible, Océanerosemarie (scénario, avec Murielle Magellan), Sandrine Revel (dessin), éditions Delcourt, 112 ...

    Black sands, une île guère pacifique

    Black sands, Unité 731, Tiburce Ogier (scénario), Mathieu Contis (dessin). Editions Rue de Sèvres, ...

    Familistère d’aventures pour les Lulus

    La Guerre des Lulus, tome 3: 1916 – Le tas de briques, Régis Hautière ...

    Le Cygne de la révolte des poilus

    Le chant du Cygne, tome 1: déjà morts demain, Xavier Dorison, Herzet (scénario), Cédric ...

    La naissance de la 2 CV : deux chevaux et tant d’embuches 

    La naissance de la 2cv, Dugomier (scénario), Olivier Wozniak (dessin). Editions Glénat, 48 pages, ...

    Charlie au coeur de la Bataille de la Somme

    La grande guerre de Charlie, volume 2, Joe Colquhoun, Patt Mills, coll. Délirium (ça ...