Merci patron(s) !

    isa_cac40_couvTerreur sur le CAC 40, Isa. Editions Fluide glacial, 56 pages, 12 euros.

    Isa avait s’était déjà occupée de Laurence Parisot dans La vie sentimentale de Laurence P. Cette fois, dans ce recueil d’une douzaine d’histoires courtes parues dans Fluide glacial, elle élargit la focale, avec le même élan acide et jubilatoire. Et touche plus juste.

    L’ancienne présidente du Medef et ex-tête de turc de la dessinatrice marseillaise est toujours là, twitteuse compulsive accrochée à son Blackberry et ne parvenant pas à se faire à l’idée de devoir laisser son fauteuil de patronne des patrons. Mais on croise aussi Serge Dassault, tyrannique crétin, méprisant tout le monde et notamment son fils Olivier Dassault (par ailleurs député Les Républicains de l’Oise), tout falot derrière l’ombre parentale. Il y a aussi Bernard Arnault qui lorsqu’il ne songe pas à l’exil fiscal en Belgique se bat sur  le terrain artistique avec François Pinault, Mulliez le PDG d’Auchan en patriarche un brin à côté de ses pompes, Antoine Sellière, au style toujours hautain à l’opposé de celui d’Arnaud Lagardère, gamin irresponsable amoureux de sa bringue de mannequin. Et d’autres personnages frayant dans le cac 40 ou l’élite économique et sociale passent apparaissent également en guest star, comme Nicole Notat, ex-secrétaire générale de la CFDT désormais présidente du Siècle, le conseiller parasite Alain Minc, l’inévitable DSK, etc…

    La charge est aussi caricaturale que le trait, et les récits plongent dans l’absurde et le burlesque échevelé. C’est tres drôle, et ça tape fort

    Tous ces tenants de “la compétitivité et de la flexibilité” apparaissant comme une bande de d’imbéciles prétentieux (au point que lorsqu’il s’agit pour l’état de vendre des Rafale, tout est fait pour éloigner Dassault). Ainsi, tous les patrons du CA 40 en “séminaire Détente et défiscalisation” font naufrage à cause d’une erreur de pilotage de drone d’Olivier Dassault et se retrouvent en Grèce, Serge Dassault, tout miel avec ses petits gars de cité de Corbeil-Essonne va en arriver à provoquer une overdose au Sénat avec des la pizza à la chnouf et Lagardère et Parisot font scandale au discret rendez-vous du Groupe Bildelberg.

    Mais, comme dans ce dernier cas, si Isa délire bien, elle part souvent d’un vrai sujet d’actualité (qu’il s’agisse des séminaires des élites du groupe Bilderberg ou du Cercle parisien, des vents d’armes Dassault par le gouvernement, de la crise grecque, etc). Cet arrière-fond de réalité économique, renforcé par un vrai talent de la caricature pour croquer et faire vivre ses personnages – dans un registre faisant songer un peu à Pétillon –  renforce le plaisir et fait toute la saveur de cet album.

    Forçant le trait et féroce, cette petite vengeance réjouissante contre les puissants rappelle, en bande dessinée, l’approche du film de François Ruffin Merci patron ! Et cet album s’inscrit dans la grande tradition de Guignol ou l’on prend un grand plaisir à voir rosser les grands de ce monde.

    Pierre Gattaz ayant échappé à la curée – et s’auto-caricaturant lui même souvent – on attend de voir ce qu’Isa pourrait en dire.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mission déjà en partie accomplie chez les Elfes bleus

    Elfes, tome 6: la mission des elfes bleus, Jean-Luc Istin (scénario), Kyko Duarte (dessin). ...

    Putain de femme !

    Confidences à Allah, d’après le roman de Saphia Azzeddine, Eddy Simon (scénario), Marie Avril ...

    Les anges continuent à mordre la poussière

    LA POUSSIERE DES ANGES, Damien Marie et Karl T., éditions Vents d’Ouest, 48 pages, ...

    La sémantique c’est fantastique avec James

    La sémantique, c’est élastique, James. Editions Delcourt, coll. Pataquès, 112 pages, 13,95 euros. La ...

    L’ultime traversée arrive à bon port

    Chroniques outremers, tome 3 : métisse, Bruno Le Floc’h. Editions Dargaud, 56 pages, 13,99 ...

    Des dictateurs du XXe siècle 2.0 mais pas très nets

    ennemisdavant.com, toutes les grandes figures du XXe siècle enfin sur le Net, Emmanuel Reuzé ...