Mutafukaz, derniers combats

    Mutafukaz-5_couvMutakukaz: V (tome 5), Run. Editions Ankama, 160 pages, 14,90 euros.

    Bel épilogue pour une série, dont ce cinquième album vient clore dix ans d’une aventure assez singulière. Ce dernier tome solde donc les comptes et différentes péripéties ayant fait suite à l’attentat de John Fitzgerald Kennedy (rappelé en début de ce nouvel album), puis à l’accident de scooter d’Angelino qui va confronter le jeune homme au complot planétaire des Machos, ces créatures extraterrestres s’étant infiltré au plus niveau politique aux Etats-Unis (un peu dans l’esprit des Envahisseurs contre lesquels luttait David Vincent ou des aliens d’Invasion Los Angeles de John Carpenter). Dark Meat City a donc subi les conséquences de la 3e guerre mondiale déclenchée par l’invasion des Machos, subitement bloqués par une improbable chute de neige. Mais Angelino devra livrer un dernier combat épique, tandis que toutes les questions encore en suspens trouveront leurs réponses…

    Associant catcheurs mexicains, gangs de rue, extraterrestres, complot planétaire et deux jeunes héros à tête de squelette enflammé ou de boule de billard noir (pour ne parler que d’eux, dans une galerie de personnages aussi foisonnante que surprenante), Mutafukaz, en plus d’être une des sagas les plus emblématiques du label Ankama éditions a généré une vraie communauté de fans, réunis autour de ces emblèmes disparates d’une “urban culture” passablement foldingue mais très bien maîtrisée narrativement au fil des quatre précédents albums (plus la jolie préquelle rétro du tome 0: It came from the moon!).

    Mêlant une fois encore des planches de BD en couleurs, d’autres récits en noir et blanc, le tout ponctué de “fiches” explicatives, ce tome 5 s’enrichit aussi d’un prologue très illustré en photos revenant sur ces dix ans de Mutafukaz vus par son auteur, Run. Celui-ci y va aussi, en postface d’un texte, un peu inquiet, démontant les théories du complot (notamment celles dont il s’est servi, au deuxième degré dans sa série). C’est une fois encore graphiquement brillant et bien délirant, à l’image de la couverture “mariale” de ce cinquième opus.

    Et pour tous ceux qui vivront avec peine la fin de la série, l’album consacre quelques pages au futur film qui devrait sortir en 2017.

    A noter aussi une édition collector (à couverture dorée) qui est accompagnée d’un album de 32 vignettes à coller (entre figurines Panini et cartes à collectionner Mars Attacks). De quoi continuer à nourrir le culte.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une vraie bonne évocation de la vie de ce sale rat d’Hitler

    La véritable histoire vraie, tome 5: Hitler, Bernard Swysen (scénario), Ptiluc (dessin). Editions Dupuis, ...

    Si Versailles m’était conté…

    Versailles, tome 1 : le crépuscule du roy, Eric Adam, Didier Convard, Eric Liberge. ...

    James, le Dieu de l’Amérique

    James Dieu, Fred Pontarolo. Editions Futuropolis, coll.32, épisode 1, 4,90 euros. Qu’Elvis Presley ne ...

    Angélique, pas si angélique

    Angélique, tome 1, Dara (dessin), Olivier Mihaud (scénario), d’après les romans d’Anne Golon. Editions ...

    Chaud effroi à la scandinave

    Gudesonn, t.1: la nuit de Walpurgis, Eric Adam, Pierre Boisserie et Didier Convard (scénario), ...