Nightly News ou la critique très radicale des médias

    Nightly News, Jonathan Hickman. Editions Urban Comics, 272 pages, 22,50 euros.

    La critique des médias, on commence à connaître en France, avec Pierre Carles, Acrimed, Bourdieu, voire le Monde diplomatique ou Arrêts sur images. Un courant pas récent, récent d’ailleurs, puisqu’on  pourrait le faire remonter jusqu’aux violents pamphlets du début du XXe siècle de Karl Kraus et jusqu’aux analyses de Noam Chomsky (placé en exergue de l’album) ou à Network, de Sydney Pollack.
    Mais à la déconstruction du discours médiatique et au dénonciation des compromissions au quotidien de ses acteurs, Jonathan Hickman ajoute une dimension plus radicale encore, où le flingage médiatique se pratique au sens littéral.

    En ce début du XXIe siècle, à New York, “centre névralgique de l’information” une organisation terroriste au fonctionnement sectaire, la Première église de la Fraternité de la Voix, a décidé de planifier l’assassinat du plus grand nombre de journalistes possibles. Et gare à ceux qui se trouvent sur son chemin…

    Avec cette série, parue en 2011, Jonathan Hickman (par ailleurs scénariste chez Marvel) laissait de côté les super-héros et faisait une entrée assez fracassante dans le monde des comics. Choc sur le fond, le récit l’est aussi sur la forme.

    Nightly_news-caseIci, la narration classique en cases explose, le récit multiplie les flash-backs, les personnages et les sous-textes, il intègre des infographies de fond (avec des données et des faits cette fois très véridiques). Graphiquement, Hickman utilise un style photo-réaliste ensuite totalement retravaillé dans un esprit post-punk, abandonne les décors au profit de motifs géométriques quasi-psychédéliques, le tout dans un traitement monochrome de bleus et d’oranges (respectivement pour le récit du moment et les flash backs). Bref, l’approche est un peu ardue, mais l’effort est payant !

    Fable cynique décapante, Nightly News ne manque néanmoins pas d’humour, à travers ses multiples registres de lecture. Ne serait-ce que par l’identité réelle de la “Voix” et de son nouvel objectif (les deux dévoilés dans les ultimes pages), mais aussi par les portraits féroces (et faussement distanciés) qu’il brosse de quelques figures du monde médiatique américain. Ou par les petites notes de début de chapitre où Hickman entend se “désolidariser du type d’actes de violence mis en scène dans ce récit“. Un nota bene qui vire au fil des chapitres au plus grand burlesque jusqu’à proclamer, dans le chapitre VI, qu’il hait les gens et rêve de renverser le gouvernement ! Manière ironique et détournée de brocarder l’hypocrisie consistant à montrer des images de violence tout en affirmant s’en détourner. Et démonstration qu’il faut bien tout lire dans cet album.

    Ajoutons que, comme souvent chez Urban Comics, l’album contient un très copieux dossier, comprenant le scénario du premier chapitre, mais aussi des explications par l’auteur des techniques employées.

    Un bel album donc, qui donne envie de suivre la nouvelle série personnelle de Hickman, Manhattan projects, annoncée dans sa version française pour l’an prochain et d’aller voir aussi le précédent volume publié dans cette même collection Urban Indies, Pax Romana.

    Nightly_news-couv

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un sacerdoce exemplaire

    Vie de merde, les Profs, Eldiablito, Alteau, Valette, Passaglia, Guedj. Co-éditon Michel Lafon/Jungle, 48 ...

    La vie surréaliste à Tel Aviv

    K.O. à Tel Aviv, tome 3, Asaf Hanuka. Editions Steinkis, 88 pages, 18 euros. ...

    Le retour presque gagnant de Théodore Poussin

    Les aventures de Théodore Poussin, t.13: Le dernier voyage de l’Amok, Frank Le Gall. Editions ...

    Le protocole se poursuit bien

    Le protocole Pélican, tome 2, de Richard Marazano et Jean-Michel Ponzio, éditions Dargaud, 60 ...

    Messie cloné et religion cathodique

    Punk rock Jesus, Sean Murphy, éditions Urban Comics, 224 pages, 17 euros. Après Joe, ...

    Charlie contre Adolf Hitler

    La Grande Guerre de Charlie, tome 8: le jeune Adolf, Pat Mills (scénario), Joe ...