Nouveaux plaisirs solitaires en bouche

    les rêveries d'un gourmet solitaire_couvLes rêveries d’un gourmet solitaire, Jirô Taniguchi et Mazayuki Kusumi. Editions Casterman, 144 pages, 16,95 euros.

    Dix-huit ans après la parution du premier tome, le “gourmet solitaire” né de la collaboration du mangaka Jirô Taniguchi et du scénariste Mazayuki Kusumi n’a pas perdu son appétit.

    Toujours à la recherche d’expériences culinaires enrichissantes, ce “salary man” anonyme découvre de nouvelles gargotes aux plats succulents. Au hasard de ses déambulations, il va aller d’un oden (une sorte de pot-au-feu revigorant) en soupe à Shizuoka à des râmen au porc dans l’arrondissement de Chiyoda à Tokyo ou un ragoût japonais au parc Komazawa. Parfois, l’expérience se fait plus érudite ou littéraire, lorsque la vision récente du film d’Ozu le goût du Chasuke lui donne envie d’aller goûter ce plat de riz dans un bouillon de thé vert.

    Et dans ce deuxième volume, le gourmet s’ouvre à des plats plus internationaux: une pizza dans une ruelle de Shimokitazawa, une dégustation de frijoles péruviens à Shinjuku, des plats coréens sous un viaduc à Yûrakuchô ou même un couscous à Paris…

    A chaque fois, la courte errance du promeneur affamé s’achève dans un petit resto. Et à chaque fois, l’histoire courte s’enrichit d’une case photo-réaliste de présentation du plat. Rien de révolutionnaire, donc, ni dans l’assiette (avec des plats plutôt populaires et simples), ni dans la mise en scène. Mais, toujours, cette capacité à sublimer un repas banal en un festival de sensations. Dans sa répétition même, cette succession d’étapes gourmandes envoûte et séduit. Au-delà de la découverte, toujours intéressante, de ces plats exotiques, Taniguchi propose une nouvelle flânerie spirituelle et illustre de nouveau sa capacité à incarner, de façon sensible, des impressions fugitives d’odeur, de goût, dans des ambiances pleine de sérénité et de délicatesse.

    Un copieux ouvrage, à déguster plat par plat.

    rêveries d'un gourmet solitaire_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Okko avant Okko, aux racines du mythe

    Okko, tome 9: le cycle du vide 1/2, hub. Editions Delcourt, 62 pages, 14,95 ...

    “Saltiness”, road-trip de douce folie

    Saltiness, tome 1, Minoru Furuya (scénario et dessin). Editions Akata, 210 pages, 8,30 euros. ...

    Aquablue atteint son rythme de croisière

    Aquablue, tome 14 : Standard-Island, Régis Hautière (scénario), Reno (dessin), éditions Delcourt, 48 pages, ...

    Le bon pain français, y a que ça de vrai !

    Rolqwur, tome 1: Baguettes de pain et baguettes en bois, Florence Torta et  Philippe ...

    L’uniformité, source de dangers

      Segments -Tome 1: Lexipolis, Richard Malka & Juan Gimenez. Editions Glénat, 48 pages, ...

    Les trois petits cochons bien (re)chargés

    Les 3 petits cochons reloaded, Mo/CDM (scénario), Pixel Vengeur (dessin). Editions Fluide glacial, 46 ...