Pages d’histoire

    [media id=13 width=320 height=240]

    Pages d’histoire avec Katarina et Monsieur Jean

    Katarina

    Octobre 1940. Caserné dans la région de Cologne où il s’ennuie, Martin s’efforce d’obtenir sa mutation à Paris, espérant secrètement pouvoir y retrouver Katarina, son ancienne voisine d’autrefois, juive allemande réfugiée dans la capitale française. Pendant ce temps, à Paris, Katarina, oubliant ses origines est devenue Catherine. Elle voit la mise en œuvre des mesures anti-juives du gouvernement de Vichy. Son oncle, industriel français qui a combattu à Verdun ne peut croire qu’un pays qui l’a honoré d’une décoration puisse le trahir. Pourtant, parce qu’israélite, il sera dépossédé de son entreprise…

    Un récit prenant sur un thème toujours d’actualité : l’autre n’est pas un homme vrai ! Les auteurs, respectueux de l’histoire se sont – intelligemment – attachés à éviter le manichéisme. Un récit où les failles, les faiblesses humaines sont montrées de façon subtile. Bien qu’étant le quatrième volume d’une série, cet album peut se lire seul, la compréhension du récit n’est pas altérée. Un ouvrage de qualité !

    Amours fragiles, T. 4 – Katarina, Beuriot et Richelle. Ed. Casterman, 64 pages ; 14€.


    Monsieur Vincent

    En 1947, sort “Monsieur Vincent”, un film de Maurice Cloche, le rôle titre est tenu par l’inoubliable Pierre Fresnay. Il s’agit de l’émouvante biographie de Saint Vincent de Paul qui rencontre un  immense succès populaire. Raymond Reding va en réaliser une adaptation BD. Issu d’une famille pauvre, Vincent de Paul va connaître un destin incroyable. Réduit en esclavage en Tunisie, il s’échappe et devient curé d’une petite paroisse pauvre. Puis il est nommé précepteur des enfants du prince de Gondi, l’une des plus riches familles du royaume. Frappé par la misère des paysans de France, il fonde plusieurs ordres caritatifs et s’occupe tout autant des galériens que des enfants abandonnés. Sans faire de prosélytisme religieux, cet album montre un homme qui a consacré sa vie à faire le bien. Un superbe exemple d’abnégation et de dévouement, le récit d’une généreuse humanité.

    Cette première grande histoire de Raymond Reding, publiée à l’origine dans le journal de Tintin en 1957 marque l’entrée du dessinateur dans la cour des grands. Réalisée dans une ligne claire réaliste et chatoyante, la vie de “Monsieur Vincent” s’est d’emblée imposée comme un classique de la BD moderne.

    Monsieur Vincent, L’ami des pauvres. Raymond Reding. Ed. Le Lombard, 56 pages, 18€.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La maison du bonheur

    A coucher dehors, tome 2, Aurélien Ducoudray (scénario), Anlor (dessin). Editions Grand Angle, 48 ...

    L’or se barre

    L’or de la France, tome 1 : La croisière de l’Emile-Bertin. Scénario : Jean-Pierre Pecau, Denis ...

    Mise en boîte du travail

    Au taf, Vaïnui de Castelbajac, éditions Delcourt, coll. Tapas, 128 pages, 16,95 euros. Après ...

    Inventivité démoniaque

    Demon vol. 1 de Jason Shiga, éd. Cambourakis, 176 p., environ 22 euros. Le ...

    Les Bidochon allegro

    Un jour au concert avec les Bidochon, Binet. Editions Fluide glacial, 96 pages, 30 ...

    De Vieux fourneaux qui réchauffent de belles révoltes

    Les vieux fourneaux, tome 1: ceux qui restent, Wilfrid Lupano (scénario), Paul Cauuet (dessin). ...