Paris 1910 entre deux eaux

    naufragés métropolitain_couvLes naufragés du Métropolitain, tome 1: les rats de Saint-Eloi, Patrice Ordas (scénario), Nathalie Berr (dessin). Editions Grand Angle / Bamboo, 48 pages, 13,90 euros.

    A l’heure de la crue centenale de janvier 1910, tandis que l’eau commence à monter, chacun poursuit sa tâche, notamment dans l’atelier de joaillerie Verne, place Vendôme, où l’on finit de concevoir des bijoux d’exception pour les filles du tsar de Russie. Parmi les employés, Louise, protégée du chef d’atelier depuis le décès accidentel de sa mère, se voit inviter à prendre le métro. Elle va y rencontrer un étonnant pianiste du Moulin rouge. De son côté, Valentin, apprenti joaillier se rapproche du “Fennec”, chef d’une bande d’apaches, dont l’amitié est plus qu’intéressée. Ce dernier envisage en effet un fric-fric dans l’atelier Verne. Au bout d’une nuit tumultueuse, tous les éléments du drame se mettent en place. Sans oublier la présence discrète des fins limiers de la Brigade du Tigre, qui n’ont pas leur pareil pour se fondre dans la faune des bas-fonds parisiens…

    Spécialiste du récit historique, Patrice Ordas fait revivre un Paris de la Belle époque haut en couleurs, avec un phrasé savoureux et des personnages pittoresques, tout en glissant des clins d’oeil historiques à Bruant ou aux danseuses star de l’époque. Un peu flou, le récit prend néanmoins progressivement de la consistance.
    Quant au dessin réaliste de Nathalie Berr, il ne manque pas de qualité ni de finesse, mais justement, il s’avère un peu trop lisse et propre pour bien restituer l’ambiance de ce Paris interlope et glauque. Entre deux eaux, donc, l’histoire donne néanmoins envie d’en connaître la fin. En espérant une montée en puissance, telle qu’elle s’esquisse à la fin de ce premier tome.

    naufragés métropolitain_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Avec Esteban, l’aventure c’est l’aventure

    Esteban, tomes 1 (Le baleinier), 2 (Traqué), 3 (La survie) et 4 (Prisonniers du ...

    U-book dans le Pacifique

    Pacifique, Romain Baudy, Martin Trystram, éditions Casterman, 80 pages, 15 euros. Voilà un premier ...

    Des étoiles plein les yeux

    Le château des étoiles, tome 1: 1869, la conquête de l’espace, Alex Alice. Editions ...

    La bicyclette : en selle, mauvaise troupe

    La bicyclette, Cheah Sinann. Editions La Boîte à Bulles, 112 pages, 15 euros. Singapour, ...

    Odyxes, un pastis temporel bien dosé

    Odyxes, tome 1: naufragé du temps, Christophe Arleston (scénario), Steven Lejeune (dessin). Editions Soleil, ...

    L’univers de Stefan Wul reprend vie avec la Mort vivante

    La mort vivante, Olivier Vatine (scénario), Alberto Varanda (dessin). Editions Comix Buro / Glénat, ...