Petit, mais costaud, ce livre sur la bande dessinée !

    Petit livre de la bande dessinée_couvLe petit livre de la bande dessinée, Hervé Bourhis, Terreur Graphique. Editions Dargaud, 200 pages,19,99 euros.

    La principale interrogation qui subsiste, après lecture de cet ouvrage, est de savoir s’il s’agit plutôt d’un petit grand livre ou alors d’un grand petit livre sur la bande dessinée?

    Pour le reste (et donc l’essentiel), en suivant le principe déjà bien rôdé avec le rock, les Beatles et la Ve république, Hervé Bourhis réalise (aidé cette fois par Terreur Graphique, auteur entre autre de FIST) réalise un ouvrage que tout amateur de 9e art se doit de posséder.

    En quelque 200 pages, c’est toute l’histoire de la bande dessinée qui est revisitée, de façon minimaliste, en multipliant les petites vignettes (mais c’est bien le lieu pour mettre en application le fait qu’un bon dessin vaut mieux qu’un long discours).

    Du passé le plus lointain, avec les peintures rupestres jusqu’à l’arabe du futur, Riad Sattouf en 2014, les infos insolites ou méconnues se mêlent aux grandes dates historiques, dans une approche strictement chronologique et un classement par années qui permet de bien saisir l’évolution et la multiplicité du genre.

    Ainsi, on apprendra (entre autre) que Google date de 1919 et aurait inspiré Franquin pour son Gaston Lagaffe, que Lucky Luke a fait sa première apparition dans “l’Almanach Spirou 1947”, que le premier numéro d’Astérix a été vendu à 6000 exemplaires en 1961 et – plus méconnu – que c’est le frère d’Albert Uderzo, Maurice qui a redessiné la planche 35, que Gwen Stacy est morte en 1973, traumatisant tous les lecteurs de Spider-Man, que Vaillant (l’hebdo BD du PCF) a fait bosser des auteurs du collaborationniste Le Téméraire ou encore que la célèbre collection Aire Libre, chez Dupuis, a été lancée en 1988 avec Le voyage en Italie de Cosey. On croisera aussi le “pire personnage de fiction avant Jar Jar Binks” ou la femme la plus laide jamais dessinée. Et l’on pourrait multiplier les évocations, tant chaque page est pétillante et évocatrice.

    Petit livre BD_caseFaisant montre d’une érudition très éclectique, Bourhis et Terreur Graphique évoquant aussi bien la BD franco-belge que l’histoire des Comics Us ou les grands moments des mangas asiatiques, relatant l’apparition des albums mythiques comme l’arrivée des différents auteurs. Ils proposent aussi ponctuellement, à partir de l’année 1930, leur “album de l’année”, redessiné et réinterprété fidèlement par eux-mêmes ou quelques potes (Zig et Puce à New York pour commencer jusqu’à La Propriété, de Rutu Modan, en 2013). Et, surtout, il font montre d’un humour et d’une modestie bienvenus, qu’ils mettent en pratique de l’avant-propos (“Cet ouvrage est un hommage sincère, quoique forcément subjectif, aux génies et aux sans-grades…”), jusqu’à la dernière case.

    Passionnant et riche, cet almanach se montre aussi très agréable à parcourir et à voir grâce au talent des auteurs pour restituer, d’un trait, Tintin, Tarzan ou Alan Moore.
    Et l’on prend autant plaisir à le lire d’une traite qu’en picorant au hasard des pages des anecdotes toujours intéressantes (voire en allant rechercher ce qui pouvait bien se passer en BD lors d’une année qui nous est chère). De quoi découvrir pour chaque lecteur s’il fait, à travers ses goûts et albums, partie lui aussi de cette petite (ou grande) saga de la bande dessinée.

    Dernier point, on notera le soin apporté à la maquette et à la couverture délicatement imprimée d’onomatopées en relief et au titre découpé en forme de bulle.

    Si donc, tous ces auteurs, en plus d’un siècle, “nous ont fait rêver, rire et réfléchir“, jusqu’à donner envie à Hervé Bourhis et Terreur Graphique de “devenir nous-mêmes d’humbles acteurs de cette saga“, ces deux derniers auteurs font fort bien revivre tout ce beau monde. Et donnent envie de s’y replonger.

    Petit livre BD_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Blueberry raconte…

    La Jeunesse de Blueberry, tome 20 : Gettysburg. François Corteggiani, Michel Blanc-Dumont, Editions Dargaud, ...

    Assurances sourires

    La bureautique des sentiments, Jorge Bernstein (scénario), Julien/CDM (dessin). Editions Fluide glacial, 64 pages, ...

    Mattéo, Ermo, la Guerre et la révolution espagnole : Terre et liberté… d’inspiration

        Mattéo, quatrième époque: août-septembre 1936, Jean-Pierre Gibrat. Editions Futuropolis, 64 pages, 17 ...

    Du haut de cette pyramide de Ponzi, des milliards envolés nous contemplent

     La pyramide de Ponzi, Xavier Bétaucourt (scénario), Nathalie Ferlut (dessin). Editions Delcourt, 112 pages, ...

    Notre Mère la Guerre : retour aux sources

    Notre-Mère la Guerre, troisième complainte, de Maël et Kris, éditions Futuropolis, 64 pages, 16 euros. ...

    Barbouze en version originale

    L’Original, Emmanuel Moynot. Editions Casterman, 80 pages, 18 euros. Quand un vieux barbouze croise ...