Petite famille, grand bonheur

    La petite famille, Marc Lizano, Loïc Dauvillier, éditions de La Gouttière, 104 pages,19 euros.

    Les éditions de la Gouttière poursuivent avec bonheur leur collaboration avec le duo Lizano-Dauvillier. Quelques mois à peine après la sortie de Hugo et Cagoule, destiné aux « primo-lecteurs » (mais pas seulement), l’équipe amiénoise fait paraître ici l’intégrale de La petite famille, parue aux Editions du Lombard mais indisponible en librairie depuis cinq ans.

    Trois récits courts qui s’imbriquent et se complètent de façon touchante. Au départ, donc, un petit garçon et sa petite sœur arrivent à la campagne, chez leurs grand-parents. Avec mémé, ils vont au jardin, donnent à manger aux poules, ramassent les œufs, jouent aux cartes le soir. Avec pépé, plus bourru « comme un ours », c’est plus difficile, mais ils découvriront bientôt sa gentillesse et ses talents, à la pêche comme au football… un super-pépé dont ils découvriront l’importance le jour où il disparaîtra… Chaleureuse et touchante, cette jolie petite histoire fait fort bien ressentir l’émotion de la perte d’un être cher. Sans pathos, mais avec une simplicité vraie que vient renforcer le trait rond et enfantin de Marc Lizano.

    Comme pour les autres albums de La Gouttière, La Petite Famille est accompagné de fiches pédagogiques établies par des enseignants, ainsi que d’une exposition interactive pour la jeunesse, créée par l’association On a Marché sur la Bulle et disponible à la location.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Fastefoode, quand le mauvais goût est bon

    Fastefoode, Jorge Bernstein (scénario), Pluttark (dessin). Editions Fluide glacial, 48 pages, 12 euros. Les ...

    Un elfe de haute tenue

    Elfes, tome 3 : Elfe blanc, coeur noir, Olivier Péru (scénario), Stéphane Bileau (dessin), ...

    En ces temps-là

    [media id=21 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    A l’époque où les 24 du Mans étaient une course mythique

    24 heures du Mans 1964-1967 : le duel Ferrari-Ford, Denis Bernard (dessin), Christian Papazoglakis, ...

    Mattéo au pays des Soviets

    MATTEO,  deuxième époque (1917-1918) de Jean-Pierre Gibrat, ed.Futuropolis, 80 pages, 16 euros. On avait ...

    Ramirez, aspiratueur à gages

    Il faut flinguer Ramirez, t.1, Nicolas Pétrimaux. Editions Glénat, 144 pages, 19,95 euros. Et ...