Petites merveilles du Dorméveil

    susine_2_couvSusine_1_couvSusine et le Dormeveil, Tome 1 et 2,  Bruno Enna (scénario), Clément Lefèvre (dessin), Editions Soleil, collection Métamorphose, 18,95 euros.

    Énorme coup de coeur pour le diptyque Susine et le Dorméveil. C’est beau, c’est doux, c’est chaud, c’est imaginatif, c’est lumineux. Les illustrations sont tout bonnement happantes. Harponné, le lecteur plonge avec délectation dans le monde intérieur de Susine, peuplé de créatures fantastiques.

    La grand-mère de Susine lui racontait des histoires extraordinaires pendant des après-midi entiers. Depuis la mort de sa grand-mère, la petite fille mène une existence solitaire. En effet, ses parents sont trop occupés à se disputer pour prendre soin de la fillette. Livrée à elle-même, cette dernière a donc développé un imaginaire très riche dans lequel elle s’évade. Un univers que sa grand-mère appelait le Dorméveil…

    Susine_1_dessinLà-bas, elle se fait quelques amis dont Palomar, un minuscule petit plongeur sous-marin en scaphandrier. Il sera son guide dans ce monde étrange qu’il est bien difficile de décrire tant il est fouillé, riche et original. Des monstres gentils en veux-tu, en voilà, de toutes les tailles, toutes les couleurs. Et tous portent un intérêt pour la petite Susine. Ils la regardent avec curiosité. Car la fillette a une particularité. Non seulement elle a une ombre bien noire mais en plus celle-ci sent la réglisse. Détail qui n’aura pas échappé à la Reine des Larmes, la souveraine du Dorméveil. La reine, une petite fille avec un bandeau de pirate et des cornes lumineuses, veut absolument connaitre le fonctionnement de l’ombre de Susine…

    Dans le tome 2, le Dorméveil n’est plus rose ni accueillant. Il est même carrément sombre et inquiétant. Dans ce deuxième volet, Susine déplore de ne plus voir ses parents que très peu de temps le soir. “Ils devenaient lentement invisibles.” Susine pense que si la situation est telle c’est parce que ses parents ont perdu leurs oreilles et qu’elle doit absolument les retrouver dans le Dorméveil. Une fois encore, elle est recueillie par Palomar, à bord de son formidable Sur-Marin. Comme un sous marin mais volant. La quête ne sera pas de tout repos car ce monde est devenu à l’image de la tristesse et du désarrois de la jeune fille. Susine devra faire face à des situations périlleuses et affronter bien des monstres prêts à la faire disparaître. Une épopée pleine de symboles qu’il serait cruel de dévoiler à ceux qui n’ont pas encore lu les aventures de Susine.

    Ces deux tomes parleront énormément à ceux qui ont grandit au milieu des cris et des disputes. Ceux qui, pour se protéger d’une ambiance familiale des plus hostiles en se réfugiant dans leurs rêveries. Pour autant, il n’est pas impératif de vivre ou d’avoir vécu une enfance houleuse pour savourer cette très belle histoire pleine de tiroirs secrets sur lesquels se pencher et réfléchir.

    Par Gaëlle Martin

    SusineDormeveilT02-p001-112+Gardes_140331.indd

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La fin d’un roman très noir au pays des All Blacks

    Maori, tome 2: Keri, Caryl Férey (scénario), Giuseppe Camuncoli (dessin). Editions Ankama, coll. Hostile ...

    Pas si pires, les rat’s de Ptiluc

    Pirat’s, tome 2: lame de fond, Ptiluc, éditions Fluide glacial, 48 pages, 10,80 euros. ...

    Gauguin très nature

    Gauguin loin de la route, Maximilien Le Roy (scénario), Christophe Gaultier (dessin), éditions Le ...

    Le jour où Fangio est devenu une expression

    Nürburgring 57, Texte et dessins : Christophe Merlin. Editions Glénat, collection Plein Gaz. 48 ...

    C’est d’lard… moderne !

    Alexandre Pompidou, Tome 1 – Lard Moderne, Jean-Luc Cornette, Jerry Frissen et Nikola Witko. ...

    Une belle leçon de vérité sur la guerre

    Notre Mère la guerre, tome 4: Requiem, Kris, Maël, éditions Futuropolis, 64 pages, 16,25 ...