Les miroirs du crime, tome 1: les tueurs de Pigalle, Noël Simsolo (scénario), Dominique Hé (dessin). Editions Glénat, 48 pages, 13,90 euros.

    Novembre 1954. La France sort à peine du piège indochinois et s’apprête à basculer dans le drame algérien. Et les cicatrices de la Seconde Guerre mondiale sont encore bien visibles, comme celles qui amènent Vincent, tout juste débarqué à Marseille depuis Saïgon à dessouder un commissaire – jadis responsable de la dénonciation d’un réseau de résistance. Monté à Paris, Vincent retrouve son frère Guy, gérant de plusieurs cabarets parisiens. Un homme du milieu de la nuit, mais plutôt “intègre”, du moins ne faisant pas dans la drogue et la prostitution. Mais une sanglante guerre de territoires se prépare chez les malfrats parisiens. Et les deux frères vont être rapidement impliqués. Le premier mortellement, le second ne devant la vie qu’à un étrange clochard qui prend les balles à sa place. C’est le début d’un combat sans merci avec le boss de Pigalle, Saint-Nappi…

    Le duo de Pornhollywood se retrouve ! Ayant franchi l’Atlantique et les années, il passe des dessous glauques de la Mecque du cinéma des années 1930 au milieu de la nuit parisienne, tout aussi scabreux, des années 50.

    Comme dans un film de Melville ou un roman de Léo Malet (tous deux faisant d’ailleurs un petit “caméo” dans l’album), ces miroirs du crime restituent un Pigalle très noir et charnel. Graphiquement, on retrouve aussi la ligne claire très cinématographique de Dominique Hé, mais avec la densité et la noirceur qui conviennent fort bien au récit.

    Les personnages sont toujours aussi complexes, même s’ils surprendront moins. L’intrigue serrée et riche et l’étrange “ange gardien” de Guy, clochard citant du Shakespeare vient apporter la touche de mystére et d’étrangeté à ce début de récit. Et donc l’envie d’en savoir plus dans le second tome.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Du bon temps dans le beau jardin des souvenirs

    Le jardin de minuit, Edith, d’après le roman de Philippa Pearce. Editions Soleil / ...

    La fin d’une saga complètement démoniaque

    Demon, tome 4, Jason Shiga. Editions Cambourakis, 192 pages, 22 euros. Demon, integrale. Jason ...

    Star Wars, le retour de la farce

    Fluide glacial des étoiles: la farce cachée de la force, collectif. Editions Fluide glacial, ...

    Pic Pic, André et leurs strips

     Pic Pic, André et leurs amis, Vincent Patar et Stéphane Aubier. Editions Casterman, 176 ...

    Pages d’histoire

    [media id=13 width=320 height=240] Pages d’histoire avec Katarina et Monsieur Jean Commentez ou exprimez-vous ...

    Connection illimitée, la BD à l’heure du smartphone

    Illimité, tome 1 : Connexion, Benjamin Ferré, Florent Bonnin, Afif Khaled & Jérôme Lothelier. Editions ...