Roller Girl, ça roule bien

    roller-girl_couvRoller girl, Victoria Jamieson. 404 Editions, 240 pages, 9,95 euros.

    Le Roller Derby ? Pour certain(e)s, cela évoquera le film Bliss, qui a popularisé un peu en France ce sport de course en patins à roulettes typiquement américains ; pour d’autres, ce sera plutôt Rollerball, la version futuriste et ultra-violente décrite par Norman Jewison.

    Rien à voir ici, avec ce comics réalisée par une quasi-homonyme, la dessinatrice Victoria Jamieson, qui décrit l’apprentissage de ce sport par une jeune fille de 10 ans, Astrid. L’écolière découvre le roller par hasard, grâce à une “activité culturelle et éducative” proposée par sa mère. Mais si sa meilleure amie, Charlotte, n’adhère pas au spectacle, Astrid, elle est fascinée. Et elle persuade sa mère de l’inscrire à un camp d’entraînement junior pendant l’été. Quitte à lui mentir quand Charlotte décide d’aller plutôt faire un stage de danse. Les débuts seront plus que laborieux, mais Astrid s’accroche et va se découvrir une place dans ce nouveau groupe…

    C’est une vraie plongée dans l’univers du roller derby qui est proposée ici. L’auteure, Victoria Jamieson connaît manifestement bien le sujet (on apprend dans sa bio qu’elle joue elle même dans l’équipe de Portland). Et cela se ressent. Sa description des arcanes de ce sport relativement confidentiel est très pédagogique. Et cette immersion se double d’une histoire d’amitié déchirée et d’un joli petit portrait attachant d’une jeune fille à l’aube de l’adolescence et qui se cherche.
    Le style graphique, assez classiquement “indy” US est assez naïf, simple et doux. Un album qui a de quoi peut-être faire naître des vocations. Et, en tout cas, de faire passer un bon moment de lecture.

    capture-decran-2016-11-26-a-13-09-44

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Lanfeust ne s’ensable pas

    Lanfeust Odyssey, tome 5: le piège des sables, Christophe Arleston (scénario), Didier Tarquin (dessin). ...

    Des tranches de vie des années 80 qui sonnent juste

    La vie sans mode d’emploi, Putain d’années 80! Désirée et Alain Frappier, éditions du ...

    Le fond de l’art est rouge

    La Guerre des Amants, tome 1: Rouge Révolution, Jack Manini & Olivier Mangin. Editions Glénat, ...

    Chienne de vie pour Sixtine

    Sixtine, tome 2: le chien des ombres, Frédéric Maupomé (scénario), Aude Soleilhac (dessin). Editions ...