Stéphane Clément, tome 13 : Le piège ouzbek, Daniel Cepppi. Le Lombard, 59 pages, 14,45 euros.

    A Belfast, Cynthia-Ann O’Higgins reçoit un étrange coup de téléphone lui demandant si son compagnon Stéphane Clément se trouve en Asie Centrale.  Au même moment, à Termez, dans une base américaine située à la frontière ouzbeko-afghane,  les services de renseignements de l’Oncle Sam s’interroge sur Stéphane Clément.  Celui-là même qui a été extrait par un couple russe  de la carcasse d’une voiture accidentée en pleine campagne ouzbeke…

    L’éclatement de l’URSS et l’accession à l’indépendance de ses colonies a créé, au centre de l’Asie, un vaste territoire livré à la corruption, à l’anarchie et aux seigneurs de la guerre. Fidèle à son habitude qui remonte aux années 70, l’auteur joue sur plusieurs registres pour raconter son histoire. Se glissant  dans la peau d’un journaliste, Ceppi nous décrit ici un univers impitoyable où le racisme et l’argent roi dominent tout. Mais l’auteur ne se contente pas de dénoncer, les travers géopolitiques des contrées où il fait s’échouer son personnage, il sait aussi jouer de la carte touristique et certains passages sont dignes des Guides bleus.

    Entre djihadistes, trafiquants de drogues, maffia et des ONG pas très claires, une fois de plus, Ceppi fait passer de sales moments à son héros. Mais, par le biais de cette fiction, il révèle une réalité souvent occultée. Il soulève, pour nous, un voile opaque, nous empêchant ainsi de dire plus tard : je ne savais pas !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Pour “Charlie Hebdo”: la belle liberté de dessiner

    Quand je dessine, je peux dépasser…, collectif d’auteurs. Actes sud junior, dès 6 ans, ...

    Cyclone comme un ouragan

    Cyclone, Clément Baloup (scénario), Marion Mousse (dessin). Editions Sarbacane, 136 pages, 22,50 euros. Margot ...

    Stupor Mundi, album lumineux sur une camera obscura

    Stupor mundi, Néjib. Editions Gallimard, 288 pages, 26 euros. C’est du pouvoir des images ...

    Petit Oms de bonne compagnie

    Oms en série, tome 1: Terr, sauvage, Morvan, Hawthorne, éditions Ankama, Coll. Univers de ...

    Où vivent les hommes

    [media id=24 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Un “Prométhée” un peu obscur

    Prométhée, tome 9 : dans les ténèbres (1/2), Christophe Bec (scénariste), Stefano Raffaele. Éditions ...