Scout pas toujours prêt

    Totem, Nicolas Wouters (scénario), Mikaël Ross (dessin). Editions Sarbacane, 160 pages, 22,50 euros.

    Pas sûr que ce gros album serve beaucoup la cause du scoutisme.
    Alors que son petit frère, gravement malade,  doit être hospitalisé, Louis, 12 ans, est envoyé dans un camp scout, au fond d’une forêt profonde. Là, il doit se fondre aux rites du groupe, avec ses brimades, ses bagarres entre les “patrouilles” et trouver sa place, jusqu’au grand moment du rite de la “totemisation”, cette sorte de bizutage où Louis prendra son identité de scout en découvrant son animalité. Et, en parlant d’animaux, un léopard échappé d’un zoo se balade aussi dans ces bois, faisant peser un danger sur les scouts inconscients…

    Après une virée urbaine punk, Les pieds dans le béton, les deux Belges Nicolas Wouters et Mikaël Ross font un grand écart avec ce roman graphique en pleine immersion dans la nature sauvage. Et c’est aussi les pulsions animales primitives qui ressurgissent, à travers un basculement fantastique et (ou) allégorique. Un récit initiatique adolescent pas forcément toujours facile à suivre, surtout à la première lecture. Mais la fascination opère dans ce roman graphique oppressant, navigant entre cauchemar fantasmatique et cruauté implacable de la vie, avec l’ambiguïté des premiers sentiments amoureux et le spectre injuste de la maladie et de la mort.
    Singulier et troublant, avec Totem donc et sans tabous, ce roman graphique a été primé au dernier salon du livre Jeunesse de Montreuil.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le conte est bon et effroyable avez Oriol et Zidrou

    Les trois fruits, Zidrou (scénario), Oriol (dessin). Editions Dargaud, 80 pages, 16,45 euros. Après ...

    Une âme en peine d’acceptation

    Eclat(s) d’âme, tome 1, Yuhki Kamatani (scénario et dessin). Editions Akata, 176 pages, 7,95 ...

    Tranche de nuit familiale

    La maison la nuit, Joub et Nicoby (scénario et dessin). Editions de la Gouttière, ...

    Pour les Fondus : après le vin, les fromages

     Les Fondus du fromage, Christophe Cazenove et Hervé Richez (scénario), Fred Coicault (dessin), Amouriq ...

    Quelques heures qui bouleversent la vie

     Quelques heures, Joel Orff. Editions Ça et là, 136 pages, 14 euros. Etre père n’est ...

    “La Nuit” au goût du jour

    La Nuit, Philippe Druillet. Editions Glénat, 72 pages, 18 euros. Epuisé, l’album était devenu ...